Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

braquage dans l'Hulkland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 braquage dans l'Hulkland le Lun 5 Oct - 19:57

Kat arriva dans ce qui semblait être le centre ville, assez, pour ne pas dire carrément frustrée.

La rencontre avec l'homme en moto rouge et la femme tigre et son espèce de chien loup ne l'avais mené à rien.
Enfin, à rien, pas tout à fait : elle et la femme était venue a la conclusion que le Logan qu'elles cherchaient toutes les deux était bien le même, mais arriver à la ferme ou il aurait dû habiter, elles ne trouvèrent personne, et Kat s'était fait la malle aussitôt, enrager d'avoir fait fausse route.

Sa rencontre lui avait aussi apprit quelque chose d'autre: dans le coin, il fallait mieux mettre ses économes à l’abri. Ou du moins, ne pas se promener avec 36000 billet de 100. Et c'est dans l'optique de changer sa monnaie qu'elle rentrait dans un bâtiment miteux qui se faisait appelé Hulkbank.

Décidément, cette troupe de brute de jade avait vraiment un problème de mégalomanie pour imposer sa patte partout ici. Kat se demanda rapidement si l'intérieur de la banque était égale a l'intérieur du cranes des Banner.



Pathétique. Voila le mot qui définissait le mieux le bâtiment: trois pauvre bancs alignés contre un mur, un table rudimentaire dont l'un des pieds était un tas de briques, quelques vieilles cesse enregistreuses, un énorme coffre fort à moitié rouillé, et les indigènes du coins: fermiers, vagabonds et quelque gars qui devaient avoir percé, puisqu'ils avaient une hygiène vestimentaire plus descente.

Inutile de dire que quand Katherine entra, elle se fit remarquer, mais elle se dirigea bien gentiment vers l'un des bancs, s'assis et attendit son tour.

* que pourrait il bien se passer dans un coin aussi paumé, de toute façon.*

Elle s'appuya plus aisément contre le mur et attendit.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: braquage dans l'Hulkland le Lun 5 Oct - 21:29

A peine réveillé, Donald ne savait plus très bien pourquoi il était seul ce matin. C'était son premier matin sans lui et il n'y aurait sans doute pas de retour en arrière. Même s'il laissait paraitre une certaine décontraction, Banner avait peur qu'il arrive quelque chose à son esprit ou même à lui-même, c'est vrai, ce n'était plus qu'un cul blanc maintenant et dans le coin, les culs blancs étaient pas très bien vus.

Après quelques mètres à pieds, toujours un pistolet laser à la main et surveillant sa plaie qui n'était pas encore cicatrisée, il arriva dans le centre-ville et plus précisément dans un endroit qui était sans doute l'un des plus luxueux de toute cette contrée à part peut-être sa maison. L'air de rien, les gens de passages auraient pu être choqués devant cela, comme Donald l'était d'ailleurs, mais lui aimait le luxe, pas ses frères, enfin demi-frères, enfin cousins, enfin les autres Banners quoi !

Tiens, en parlant des gens de passage, le jeune homme d'une vingtaine d'année croisa le regard d'une jeune fille, à peine majeure, qui avait l'air justement choquée par l'état des choses, il s'assit devant elle, gratta un peu sa plaie qui lui faisait mal, en même temps quelle idée de se tirer dessus... tout en regardant la jeune femme, il lui sourit puis fit :


"Bonjour mademoiselle, je me trompe ou vous n'êtes pas du coin ?"

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: braquage dans l'Hulkland le Lun 5 Oct - 22:17


Kat attendait son tour quand un homme, un peu frêle, et vêtu simplement mais avec gout (chose qu'elle n’avait pas vue depuis qu'elle avait quitté les terres du Gévaudan pour Amerika, et qu'elle appréciait énormément) s'assis devant elle et massent se qui semblait être une vilaine plaie.

"Bonjour mademoiselle, je me trompe ou vous n'êtes pas du coin ?"

Des bonnes manières, un accent à peine campagnard et une bien séance qui ne passait pas inaperçu, voila qui ravie Kat au plus haut point.

"Effectivement, je ne suis que de passage. Mais il est d'usage de se présenter quand on entame une conversation" dit-elle en souriant légèrement "Gévaudan, voila à quel nom je réponds."

Elle fit une pose et joua un instant avec la mèche qui lui caressait la joue droite.

"Dite moi, vous, vous êtes du coin vu votre accent (je ne dit pas cela pour vous offenser mais je constate) ; se passe il jamais rien dans ce bout de terre isolé ? Hum, je présume que j'ai tore, vu la blessure que vous avez à la jambe (vous n’avez pas peur de mourir exsangue d’ailleurs ? vous êtes tout pâle…). Sale plaie, je pensais que les tires au laser se cautérisaient instantanément (quoi que les arme de tire ce n’est pas mon fort). Es-ce ... "

Kat baissa la voix pour que seul l'homme puis l'entendre

"... l'un des banner qui vous a fait ça ?"

HS[qui es qui s'occupe l'introduire les braqueurs au faite ?]HS

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: braquage dans l'Hulkland le Mar 6 Oct - 22:18

Cette jeune femme, elle était très curieuse et avait un accent étrange, comme si elle n'était pas née sur Ameriika, pourtant, nous vivons tous en Amerika et Amerika, c'est merveilleux ! Quoi qu'il en soit, elle était très curieuse et cela plaisait à Donald. Il la dévisagea longuement et assez discrètement, ce maquillage noir un peu partout, ça faisait classe, et Banner trouvait rarement une fille classe, d'ailleurs c'était la seule fille qui avait réussi à lui faire un tel effet. Il sourit devant les manières nobles de la jeune femme qui étaient rares ici, c'est peut-être pour ça en fait qu'il était devenu gay....

"Vous avez raison Mademoiselle, excusez-moi mais à force d'habiter ici j'en oublie les bonnes manières, mon nom est Banner, Donald Banner, agent de..."

Quel con ! Il avait failli dévoiler sa couverture à une inconnue, s'il l'avait fait ses maîtres n'auraient pas été contents, même si maintenant le sort de cette région n'était plus entre ses mains mais entre celles de l'autre, il fallait quand même qu'il garde le secret, jusque dans sa tombe s'il le fallait. Dans la tombe, c'est là qu'il irait si son secret sortait de toute façon car les seigneurs secrets voient tout et leur puissance est telle qu'aucun des autres Banner ne pouvaient rivaliser avec eux, même aps l'autre là, la pseudo-cheftaine des Hulks...

"Gamma Corps... Ouais Gamma Corps, une organisation de blancs, noirs et jaunes qui soutiennent les verts !"il esquissa un large sourire pour tenter de la convaincre de la véracité de ses paroles puis reprit :"Oui je suis du coin, mon cousin est un Banner."

Dans un sens Don' ne mentait pas puisque dans l'Hulkland, on était tous cousins ! En tout cas cette "Gévaudan" pausait beaucoup de questions, mais cela ne dérangeait pas le jeune Banner, il adorait parler avec des gens civilisés, c'était tellement rare par ici. Pour le laser, c'est vrai qu'il aurait dû cicatriser mais c'était un laser conçut par un de ses amis qui habitaient au Royaume du Caïd, ce laser était conçut pour réellement le blesser, sinon Hulkling est incapable de sortir. Il murmura à son tour après la dernière question de la demoiselle :

"On peut dire ça comme ça..."

Une alarme retentit, Banner serra son laser et hurla, stressé :

"P*t**n les Hulks ! J'aurais dû le garder !"

[HS : Ma phrase est une ouverture mais le MJ peut faire autrement]

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: braquage dans l'Hulkland le Mer 16 Déc - 20:35

Kat avait sursautée au son strydant de l'alarme et 3 brutes verte de 3 metre de haut avait défoncer le corfre for miteux, tout sourires jaunis et irréguliés au milieu de leurs faces de jade.

" c'est les persepteurs d'impot" chantona le plus massife "si ses messieurs-dames avaient la politesse de nous refiler tout leur oseille, peut-etre qu'il n'y aura pas de morts !!!"

la plus part des landas avaient sautés ventre-à-terre dès l'explosion, à part Kat et Donald. Cette derniere ne fit pas attention au juron de sa nouvelle connaisence, se remis sur son saillant et parla à haute voix tout en faisait des gestes qui se voulaient appaisant.

" allon, allon ne pensez vous pas que la récolte a été suffisament abondante pour ne pas déranger vos pauvres accionaire en mal d'argent ?"
"de quoi j'me mele, microbe ?"lui répondit la brute en souflant des postillon de la taille de ses mains.
"et bien j'ai bien l'intention de retier l'argent que j'ai dépose ici et je ne vourait pas que cette requette déclanche un bain de sang... vert..." sourire de requin.

Les personnes qui n'avaient pas déjà pris la poudre d'éscampette firent des "ah!" des "oh" et des "mais elle est chiffon cette femme !" devant le sous entendu qui n'en était pas un.

"tu te fous de nous là !!!!!!?"
"si peu."

et un poins de jade atteri dans le ventre de Kat un demis seconde plus tard, se qui la projeta contre le mur et lui brisa un cote. Mais ce point était bien pire dans un autre sens:

* je... je l'ai pas vu venire !!!*

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: braquage dans l'Hulkland le Jeu 17 Déc - 9:52

[Rhinopharyngite, j'en profite pour répondre Very Happy ]

Ils étaient trois, trois brutes épaisses, assez grandes, trois mètres c'était peut-être un peu exagéré mais on n'en était pas loin. Ces Hulks verdâtres avaient déjà fait fuir tout le monde et blessé Kat. Donald les avaient reconnus, c'était les Green Day, le groupe le plus dangereux et puissant de la race verte. Qu'est-ce qu'ils foutaient ici ? Et comment notre héros allait-il s'en sortir ? Son clone ectoplasmique était bien loin de lui, ce ne serait donc pas son physique qui l'aiderait à impressionner ses nouveaux ennemis et encore moins sa puissance qui l'aiderait à sauver sa nouvelle amie. Il ne pouvait compter que sur une chose : son intelligence et sa facilité à manipuler les gens. L'homme s'avança donc vers les brutes et les fixa droit dans les yeux, bougeant les mains en même temps qu'il parlait.

"Non d'une pipe en bois ! Les mecs on se calme, je suis de la maison !"

Ce n'est pas ce que son apparence laissait croire mais c'était vrai, maintenant il fallait voir si ces messieurs croiraient notre ami gay...

"Qu'est-ce qui nous prouve que tu dis vrai, cul blanc ?"Demanda le chef de la bande.

Excellente question. Qu'allait-il pouvoir donner comme preuve sans rompre sa couverture ? Que Lyra avait voulu coucher avec lui ? Non, elle ne couche qu'avec les verts, ça dévoilerait donc sa couverture à Miss Leblanc. Que les chefs l'avait choisi pour une mission et que donc il avait dû se séparer de sa partie gamma ? Même problème. Il devait donc bluffer tout en se servant d'éléments réels que ces verts connaissaient sans doute.


"Puisque vous ne semblez pas me croire, laissez-moi vous compter mon histoire. Je vis en Hulkland depuis ma naissance et j'ai sympathisé avec un Rulk, vous le connaissez sûrement non ? Un dénommé Piotr Bannoff."

Donald sourit en voyant la terreur prendre place sur son visage, en plus c'est vrai qu'il connaissait Piotr puisque c'était même plus qu'une connaissance...

[MJ ?]

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: braquage dans l'Hulkland le Ven 18 Déc - 21:20

Kat réprima du revers de la main le mince filet de sang qui s'écoulait de sa bouche.

"Puisque vous ne semblez pas me croire, laissez-moi vous compter mon histoire. Je vis en Hulkland depuis ma naissance et j'ai sympathisé avec un Rulk, vous le connaissez sûrement non ? Un dénommé Piotr Bannoff."

La jeune fille entendit vaguement les mots, plus que suspect, vu la réaction des géants, de sa nouvelle connaissance; mais n'y si intéressa pas.

À vrai dire, des choses bien plus prennent de passait dans la tête de la jeune Gévaudan : en premier, ce bourdonnement assourdissant qui lui vrillait les temps, deuxièmement, la douleur indescriptible de sa cage thoracique, et troisièmement, le coup de poings verdâtre qu'elle n’avait pas vu venir.

*mais qu'es qui lui a pris à cette grosse brute verte ? Je n’avais même pas fini de parler ! Et je me retrouve a même le sol, bouffant la poussière ! Moi ! Foncer dans le tas n'est pas mon genre, mais, mon de dieu, je ne vais pas voir mon honneur rabaisser par ces erreurs gammiques !*

Sans prévenir, elle dégainât un de ses sabres, tout en se tenant les cotes, et fonça sur le plus petit des hulks.
Grâce à la capacité de phase de son arme, la lame pénétra dans l'épaule de jade sans le blesse, une micro seconde plus tard sectionnais les nerfs du bras, et ressortie comme elle était entée.

Atterrissant sur le sol, kat répéta l'opération pour la jambe opposé: un hulk sur trois hors de combat.

Une fois que sa victime fini de hurler de douleur en tombant par terre, les deux autre précepteurs commençaient à comprendre.

" C’est toi qui lui a fait ça !!!!!!" cria le plus grand, tout en gardant un œil sur Donald "tu vas crever, sale garce"
" De clous, oui ! "

Le troisième resta les yeux fixé sur le sabre bleu, avant de sursauté de surprise et de secoué vivement le bras de son chef.

"Mac, le sabre !!" le géant se tourna "quoi le sabre ?"
"Le sabre ! Il est bleu ! Ça te dit rien ?"
"De quoi tu c... AH !"
"Oui, c'est surement elle, le gars de l'avis de recherche !"
"Ah dans ce cas ..." il se retourna ver la jeune fille en affichant un air de triomphe.

Kat, elle, resta quoi: *quel avis de recherche ?*

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: braquage dans l'Hulkland le Sam 19 Déc - 10:17

En entendant les paroles des choses vertes, Donald se rappela d'un homme un peu agité qui était venu en Hulkland avec un "Wanted : Katherine Leblanc. Dead or Alive. 30 000 000$. Il y avait même une photo, d'ailleurs l'homme avait toujours l'avis de recherche, pour être sûr que ses cousins avaient raison il le sortit :



Don' regarda l'affiche, puis Gévaudan. A nouveau l'avis de recherche puis le sabre bleu. A nouveau sa nouvelle amie puis les Hulks. En effet il y avait une nette ressemblance, entre la jeune fille et la photo bien sûr pas entre les Hulks et la demoiselle. D'ailleurs pour une étrangère elle était très courageuse. Maintenant qu'il savait qui elle était, le jeune Banner avait une stratégie pour sauver sa peau et même au passage celle de Katherine.


*Espérons qu'elle comprenne marche dans mon plan.*

L'homme déguéna son pistolet-laser à la manière d'un chasseur de prime et en fermant l'oeil gauche il le pointa vers le chef des verts, même si face à lui Don' faisait figure d'un ver de terre, sa capacité à bluffer l'empêcherait d'être éclaté comme du verre.

"Bien sûr que c'est la fille de l'avis de recherche bande de bêtes sous-évoluées, sinon pourquoi croyez-vous que le bras droit du seigneur Bannoff viendrait-il de la capturer ? Oui c'est moi le bras droit du seigneur Bannoff."

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: braquage dans l'Hulkland le Sam 19 Déc - 10:44

Vu les têtes des bonshommes, il était malaisé d'imaginer les convaincre de quoi que ce soit.





Néanmoins, le troisième et plus costaud, probablement le mâle alpha du lot, avait l'air d'un genre d'ambassadeur auprès du Caïd. Il prit la parole, vu qu'il était parmi ces brutes ce qui se rapproche le plus d'un orateur :

"Non, mes copains pensaient qu'elle était Maxime, cette crevette qui se croit encore à l'époque de Magnéto. Mais tu viens de nous renseigner, il y a des sous à toucher sur sa petite personne. Quant au senior Bannoff, on sait tous ce qu'il faut penser... On sait bien où il met ses poings ! Rha rha rha!"

"Rha rha rha..."

"Rha rha rhaaïeuuh ! L"a fait mal, la sabreuse !"

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: braquage dans l'Hulkland le Sam 19 Déc - 21:20

Kat sourit vicieusement lorsque celui doté d'une queue géni comme un bébé, mais bien vite, son attitude sérieuse revint, en parti à cause de l'état peu reluisant de ses côtes: c'était la première fois qu'elle était blessée comme ça.
Jusqu'a présent, elle avait toujours évité le pire grâce à l'argent, la foule, ou son masque de bonne intention; mais là, rien des trois éléments ne lui seraient vraiment utiles, et surtout là, le fric ne ferait qu'empirer les choses.

Elle observa la scène avec le plus de recule possible :

Donald était devant la porte et bloquait le passage, du moins, pour elle.

Les deux hulks encore sur pieds étaient cote à cote, se qui limitait leurs mouvements puisque énormes, sur sa gauche.

Le verdâtre à terre était à sa droite, et sa queue était toujours utilisable.

Derrière elle, le trou de l'arrivée des hulks. Bien qu'elle avait pensé s'en servir pour une possible retraite, le mur sauvagement amputé était de tout évidence porteur: passer par la revenait à jouer avec la roulette russe avec le plafond.

Elle était donc acculée dans une zone dure à défendre.
Et la première chose qu'elle fit fut d'user de sa langue de vipère:

"Ah comme ça, il y a des tas de vases gay ? Si c'est pas chou tout ça ... en même temps, vous devez avoir des problèmes de consanguinité tellement élevés que c'est pas dure de préféré les hommes ; voir les humains ; à vos mères et soeurs immondes" elle fit une pose pour respirer et être sûr que tous les visages étaient tournés vers elle : un magicien réussi toujours mieux son tour si l'on le regarde dans les yeux. " Et puis, tu me semble bien renseigné sur ceux rulk... un peu trop peut être... Vu ta tronche et la façon dont tu parle, t'a forcement du usée et abusé de la promotion canapé pour être le boss, et sûrement avec des hommes, enfin des vert je veux dire."

Alors que le gris avalait ses remarques acides avec de plus en plus de difficulté, le chevelu commença à prendre peur de la réaction de son patron, quand au vert, il fouettait de la queue nerveusement, queue qui n'avait que 2,3 mètres de rayon d'action, avait-elle pu observer.

Elle continua sur sa lancé " Et je suppose que tu fais ça aussi avec tes acolyte" son regard se dirigea ver le chevelu "parce que franchement, autant de proximité entre deux choses comme ça, c'est plus que louche..."
"Espèce de ... " tremblait de rage le gros gris.
"La ferme. Je n'ai pas fini." elle n'attendit pas de réponse " Quand à toi, Donald, sale hypocrite désaxé, sois tu savais que j'allais venir ici, ce qui est impossible, sois..."

Elle s’interrompit, prenant conscience de deux choses: la position de Donald était clairement prévue pour une retraite efficace, et deuxièmement, il bluffe.
C'était évidant maintenant: la posture, l'arme pointée vers les verdâtres et non elle, ainsi que la référence risquée du rulk.
Mais était il en sa faveur, ou avait il vraiment perdu de la vendre ? Et qui avait posé cet avis de recherche ?

Vu la situation, la solution la moins risquée était de lui faire confiance, mais avec réserve, et il fallait décider rapidement s'il elle ne voulait pas souffrir plus long temps.

"Sois quoi ?" demanda l'hulk à terre.
"Sois il fait en sorte de ramasser le plus d'agent afin de se payer un tout de manège sur ta queue pustuleuse crétin de PD."

La phrase eux l'effet escorté: la dite queue fondit vers elle, et comme cette fois, elle l'avait calculé, elle sauta au bon moment et couru le long de l'appendice qui lui servi de tremplin pour sauter et s'étaler de tout son long à quelques mètres de Donald

*et faite qu'il ait comprit ou je sens que je vais passer de très sales jours*

{Afin que mon personnage corresponde à la version que j'ai proposé à notre admi en chef, serait il possible que ce sois les hulks qui gagnent, même si c'est mal parti pour eux ? ps: je ne suis ADSOLUMENT PAS homophobe, ni gayphobe ou autre, c'est juste que kat a une TRES grande gueule XD; pss: l'avis est géniale ! (mais c'est qu'elle raporte à max la katherine XD )}

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: braquage dans l'Hulkland le Dim 20 Déc - 11:01

[Il y a pas de mal pour ce qu'as dit ton perso, ce qu'on fait en RP on le pense pas forcément dans la vraie vie, par contre du coup tu comprendras ce que je vais faire, en plus ça t'aidera à perdre :p (Merci du compliment pour l'avis de recherche, content que ça te plaise, je crois que le rapport avec MaX c'est qu'il a un sabre aussi Very Happy) Bon let's go in RP]

"Ta gueule."

Sur ces mots Donald tira sur Katherine sans aucune hésitation. Habituellement le jeune homme était quelqu'un de calme et pacifique qui préférait utiliser son intelligence plutôt que la violence mais là s'en était trop, il essayait de la sauver et tout ce qu'elle avait su faire c'était l'insulter lui et ses semblables. Bon, lui aussi avait insulté ses semblables mais pas avec une telle arrogance, un tel snobisme, une telle haine de ce qui était différent. Sans un mot de plus il alla près du Hulk gris et pointa Gévaudan avec le viseur de son flingue, si elle essayait de bouger il tirerait et cette fois il ferait mal, il serait précis et méchant, sans aucune pitié.

"Messieurs, on ne peut pas renier sa nature, je suis un Hulk et j'aide les Hulks, ainsi va la vie !"

Depuis qu'il était entré dans cette pièce c'était la première fois que l'homme ne bluffait pas, il n'avait plus envie de mentir, il n'avait plus envie de sauver cette humaine. Elle n'était rien à ses yeux et il avait failli trahir ses cousins pour la sauver. Quelle erreur pathétique, pour se punir ce soir il ne boira pas de coupe de champagne fraîche ! [Attention l'abus d'alcool est mauvais pour la santé]

"Tu vois sale petite nympho, j'avais prévu de te sauver mais finalement je vais te laisser entre les mains de mes cousins, moi l'incroyable Hulkling !"

Un sourire diabolique vint se greffer sur le visage de l'homme qui se gratta la tête avec sa main gauche, il fallait qu'il en profite, peut-être que d'ici quelques heures il ne l'aurait plus. En plus à l'allure du gris et la façon dont il avait parlé du célèbre Maxime, celui dont on parlait dans les quartiers mutants de cette ville, laissaient penser qu'il obéissait au Caïd. En l'aidant donc à capturer cette fille il pourrait entrer dans les bonnes grâces du Seigneur d'à côté. Mais est-ce que ses semblables seraient du même avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: braquage dans l'Hulkland le Dim 20 Déc - 12:41

Le tir frappa la jambe habillée de kat en plein cuisse.

" AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! "

Le hurlement de douleur était sorti du fond de ses entrailles, assez puissent pour casser définitivement ses cotes. Katherine se mordait les joues jusqu'au sang pour éviter le pire, à savoir une possible perforation des poumons.
Maintenant incapable de bouger et, donc, de se battre, le pire scénario était à prévoir. Elle décida donc d'abattre sa dernière carte: l'invocation du monstre du Gévaudan.

N'ayant ni le titre d'ainée de sa famille ni la bénédiction du patriarche actuelle, son père, elle n’avait que son sang pour forcer la bête à lui obéir.

Le tout, c'était de gagner du temps pour l'invocation.

Se redressent comme possible en prenant appuis sur son sabre, elle observa à travers le brouillard de l'hémorragie interne qu'elle sentait pointé, les 3, non, les 4 hulks.

Gagner du temps.

* Pauvre fou, vexé par mes dires, ah, la belle affaire. Je me sortirais de cette merde toute seule, comme d'hab'. Et je vais faire la peau au connard qui a posé cet avis de recherche sur moi.*
" Hukling ? Désolée, ce nom pourri ne me dit rien..." tousse, crache du sang "... et... si vous pensez vous en sortir comme ça... vous vous foutez le doigt dans l'œil..." tousse à nouveau, le sang propre et visqueux commence à couler sur ses habits.

Elle fit une pause avant de commencer à réciter l'invocation dans sa tête.

En face d'elle, les hulks regardaient de façon incrédule leur nouvelle allier.
" Et pourquoi t'es tout blanc, mec ? Le hulking qu'on connait est un pilier de jade snobe et dragueur que je sache..."
"Mais arrêtez de poser des questions à la con et venez de filler un coup de main " se plein l'hulk à terre.
Se que fit le plus poilu, sorti de sa cachette.

Puis la terre se mis à trembler... kat souriait jusqu’aux oreilles: il allait sortir. Ce loup énorme symbole de sa famille, il allait... plus rien.
Pas un tremblement de plus, et pas un seul museau en vu. Le monstre ne lui avait pas obéi.

*Merdeuh !!!!* pensa la jeune fille intérieurement *Merde, merde, merde ! Même lui me lâche ! Je suis l'avenir de ma putain de famille, non ? Je ne devrais pas etre la priorité absolu de cette saloperie démoniaque !*

" 'chier " dit elle avant de cracher une nouvelle fois son sang.
" Alors, c'est qui que tu traitais de PD ? "

Le plus petit des verts, soutenu par le chevelu, s'était avancer à environ 2 mètres d'elle, le rayon d'action de sa queue.

"Bas ... toi, t'en vois un autre dans la salle ? " elle regarda une dernier fois le traitre Donald, pardon Hulking, sans vraiment le distinguer "Ah, autant pour moi, vous en êtes tous, et surtout toi connard de Daffy Duck "

La queue verte parti vers son ventre et la transperça presque de pare en pare. Elle s'écroula définitivement au sol dans une marre de sang, maudissent cette journée de merde, ce monde de merde, cette famille de merde (autant la sienne que celle des hulks), cette époque de merde et :

*...cet avis de recherche de merde.*

Noir.

plus lors du SoNA mon gars ! Et attend toi à voir une kat radicalement différant si on se croise ^^}

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: braquage dans l'Hulkland le Lun 21 Déc - 10:14

Alors que Katherine s'évanouissait, Donald put sentir une aura d'origine minuscule, mais à la puissance considérable, sortir d'elle. Le petit point extrêmement lumineux sur le plan astral vint le pénétrer. Puisqu'une moitié de son âme était partie au loin, une nouvelle forme vint se greffer :



Don' contrôlait ses paroles, mais le reste de son corps ne lui obéissait plus. Il se baissa, ramassa la jeune femme et aussitôt que ce fut fait, ses énormes pattes vertes le menèrent loin, loin à l'Est en grandes enjambées.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: braquage dans l'Hulkland le Lun 21 Déc - 10:43

Donald avait regardé ses cousins tabasser Katherine sans bouger et avec un sourire psychédélique aux lèvres. S'il avait la jeune fille il ne se serait pas amuser autant. Et puis avouons qu'elle l'avait cherché à provoquer tout le monde. Elle était là à s'énerver tout en se faisant démolir et le jeune homme riait. Il avait quand même eu peur quand le sol s'était mis à trembler mais ce n'était rien en fait. Il avait gagné, c'était ça le plus important. Par contre il ignorait qui était Daffy Duck, sans doute une personnalité importante de l'endroit d'où elle venait j'imagine.

"Bien, messieurs je vais devoir vous laisser, passez le bonjour au Caïd pour moi."

Alors qu'il allait quitter la banque, le cul-blanc fut pénétré par une étincelle qui semblait être sortie du corps de Gévaudan. Mais c'était quoi ce truc ? Et pourquoi Donald redevenait vert ? Hulkling avait pris possession de cette folle ? Non, son corps n'était pas le même que quand c'était son clone ectoplasmique qui était dedans. Qu'était-ce donc que cette merde ? Et pourquoi le corps de Donald bougeait tout seul ? En tout cas les autres Hulks avaient pris peur et s'étaient enfuis. Merde, merde merde ! Contre son gré l'Hulk saisit dans ses gros bras verts l'inconsciente.

"Qu'est-ce qui m'arrive ?! Pourquoi je tiens cette c*n* dans mes bras ?! Reposes là tout de suite s*l*p*r** de corps !"

Et sur ces mots bien pensés, indépendament de sa volonté, l'homme bondit vers l'est.

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: braquage dans l'Hulkland le Mar 22 Déc - 9:29

Kat repris lentement conscience du monde qui l'entourait: le vent sifflait sur la partie gauche de son corps. De l'autre coté elle sentait une pelisse rugueuse, comme du poil de quelque bête inconnu. Elle entendait aussi la respiration de la dite bête pas très loin au dessus de sa tête.

Elle décida finalement de rouvrir les yeux, bien que sa vision ne fût pas des plus nets.

Elle c'est bien une bête qu'elle vit. Pour être exacte, une montagne de poiles verts avec de trèèèèèèèès grandes mains qui la tenait dans ses bras. Elle rompit le silence par une fausse tentative l'humour.

"C’est pas vraiment comme ça que je voyais le prince charment, mais bons, je suppose que je n'ai que se que je mérite. éh éh éh, aïe !!!" un cracha de sang vin se répandre sur elle et la bête verte.

La créature lui renvoya un regard haineux au possible.
Katherine dégluti bruyamment, plus pour éclairer sa voix roque plus que par peur.

" Je suppose que t'es l'un des hulks, non ? Le chevelu peut être ?" elle regarda le sol pour estimer la taille de son 'sauveur'. "Non, t'es trop grand... Donald ? Si c'est ta forme hulk, franchement je m'attendait à mieux." elle toussa du sang a nouveau, mais en moins grand quantité, il commençait à coaguler. " ... et t'attend pas à se que je m'excuse pour je que j'ai dit à la bank: c'était uniquement pour les énerver et qui ne réfléchissent plus avant d'agir. Après si t'a été assez con pour mordre à l'appât, c'est uniquement de ta faute Daffy Duck"

Elle se tu.

~> royaume du caïd

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum