Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Healing Hands...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Healing Hands... le Jeu 9 Juil - 19:12

Alyssa entra dans l'hôpital par la porte princiale comme n'importe quelle patiente, ou visiteuse, et se dirigea vers les urgences. La jeune femme portait un simple jeans bleu et des bottes de cuir marron, une blouse verte et noire et ses lunettes aux montures argentées. Ses cheveux étaient coiffés en chignon et elle n'était pas maquillée, comme toujours. Elle avança parmis les pauvres bougres qui attendaient de se faire soigner ense faisant arracher leur dernières économies, peut-être sans résultat...

Elle sera les dents. Le système était pourris, les riches étaient les mieux nantis et écrasiaent la pipulation sous leurs talons... Et celà durait depuis bien trop longtemps... les choses devaient changer bientôt! Sinon le monde sombrerais de nouveau dans un cahos total, et ce serait horrible, pire que maintenant...

"Quelle tristesse..." Pensa la jeune femme a haute voix alors qu'elle approchait une mère qui serrait sa petite fille qui toussait éperduement contre elle. "Mais je peux faire quelques chose pour ces pauvres gens au moins..."

Elle approcha la femme et lui fit un gentil sourire, qui fut répondu par un regard suspicieux. Elle sera la fillette plus fort contre elle. Alyssa rencontra le regard de la jeune fille et lui sourit gentiment, lui fiasiant un clin d'oeil. L'enfant malade sourit aussi.

"Que voulez-vous? laissez-nous tranquille..." Dit la mère avec hargne, et Alyssa spoupirs de tristesse mêlée de colère.

"Uniquement vous aider, rien de plus." Répondit-elle, et elle ajouta, sérieuse et un regard bienveillant et plein de sympathie. "Je ne vous demandes rien en échange, mais je peux aider votre fille mieux que n'importe lequel de ces médecins. Je vous en prit, laissez-moi faire. Je peux la soulager."

La femme sembla suspicieuse et incertaine pendant un long moment, et Alyssa craint qu'elle ne la chasse, amsi elle n'en fit rien, et se contenta d'un petit hochement de tête sec, laissant Alyssa s'agenouiller près de son enfant. La jeune femme sourit gentiment a la fillette qui lui rendit un regard un eu effrayé mais confiant. les gens lui faisaient confiance naturellement, ce qui facilitait son travail...

"N'ai pas peur, Lisa, ça ne feras pas mal, promis!" Dit-elle alors qu'elle touchait la poitrine de la jeune fille.

Comme toujours quand elle usait de son don, elle sentit le mal qui tait en elle et sut instinctivement ce que c'était. Une double pneumonie avec complications... Cette enfant mourriat sans soins adéquats. Elle laissa son pouvoir agir, contrôlant le flux d'énergie pour que seule ses paumes soient illuminées, et la zone qu'elle soignait. Peu de temps apr;es, elle retra ses mains avec un soupir de soulagement et regarda la mère très surprise avec chaleur.

"Elle est guérie, maintenant. Vous pouvez rentrer chez vous."

"Co-Comment...?" Commença-t-elle, complètement éberluée, avant de serrer la fillette contre elle. "Merci..." Ajouta-t-elle avant de quitter avec sa fille qui gambadait, complètement guérie.

Alyssa continua quelques temps, parfois acceuillie avec hargne, d,autres fois avec gratitude ou encore suspicion et peur, mais toujours elle continuait, persévérait, et ne se laissait pas décourager. Mais elle ne remarqua pas que quelqu'un avait observé tous ses mouvements et ses actions dans les urgences ce jour-là, et ne a quittait pas des yeux...

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Healing Hands... le Jeu 9 Juil - 22:19

A peine l'avion en provenance d'Europe s'était poser sur l'aéroport miteux et rouiller de New Babylon, que Katherien c'était empressée de courir à l'hôpital.

Mais pas pour les même raison que la plus part des loques humaines qu'on y trouvait: qu'on l'admette ou non, les hôpitaux sont la plaque tournante de beaucoup de drogue et médicament, vendus sous le manteau par les interne qui cherche à arrondir le fin de mois.
C'est donc dans cette optique que Katerine était aller faire son marcher d'anti-douleur, somnifère ou aspirine.

Tout cela était d'un prix exorbitant, mais c'est normale pour des produits de luxe.

Une fois qu'elle eut fini de sortie sa bourse ou de faire du charme aux infirmiers et infirmières, Kat passa aux urgences histoire de faire le plein de coagulants et sirops de premier secoure.

Elle s'acouda au strandard, héla un médecin et entra dans le vif du sujet sans detour.

"j'aimerais savoir si je peut me procurer du yeraphine."
"je suis navre jeune fille" lui répondit le médecin, "mais nous ne vendons pas de médicament, sans ordonnance du moins ou ..."
"ou ? contre un gros billet ? j'en ai justement un qui traine dans ma poche."

Elle sorti l'argent comme si de rien n'était en regardant ailleurs.
Le docteur y jeta un coup d'œil, hésita, puis le prit discrètement et le mis dans sa poche arrière de pantalon.

"très bien, combien de flacon vous faut il ?"
" 2 je vous pris."

Eussitôt dit, le médecin parti par une porte un peu plus loin.
Kat, elle, pris ses aises et observa la scène: il y avait de graves blesser, à l'agonie; des mère avec leur enfant, plus mort que vivant et certins qui présentaient des déformations lier aux pustule ou autre.
Une vague de pitié envahit Kat, pensent qu'en Europe, les maladies était moins courante, puis que le climat était un peu plus doux (mais de peu) et qu'il subsistait encore un système appeler 'assurance maladie', mais bien sur cela était chère.

Parmi ce parterre de gents pathétiques, elle remarqua une femme, elle bien portante qui posa sa main sur une petite fille, le tout surveillé par la mère de cette dernière. Et à son grand étonnement, la petite se porta comme un charme une fois la main ôtée de son thorax.
La mère et sa fille s'en allèrent sans demander leur reste et la femme se dirigea vers un autre blesser, qui guéri de la même façon.

Intriguée, elle ne vit pas le docteur revenir avec ses deux flacons.

"voila jeune fille."

Kat s'en empara sans dire un mot et suivie discrètement le sujet de sa curiosité à travers les urgences, et constata encore d'autre "'miracles". Elle se demanda si la sauveuse n'avait pas quelque dons particulier

* elle pourrait m'être utile... déjà observons la*

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Healing Hands... le Jeu 9 Juil - 23:51

Alyssa continua sa 'ronde' a travers les urgences de l'hôpital St-Vincent, soignant qui elle pouvait et déplorant les refus qu'elle essuyait quelques fois, mais chaque geste de guérison qu'elle faisait lui apportait un baume au coeur. La scène autour d'elle était si pathétique, si misérable, tous ces malades qui ne pourraient jamais payer les soins dont ils avaient tant besoin... Elle était déterminée a en sauver le plus possibles, et le petit pas qu'elle faisait pour le mieux-être des autres était une grande joix pour elle.

Elle était là depuis peut-être deux heures quenad un médecin remarqua son manège et l'approcha avec un air courroucé. Il lui saisit l'épaule alors qu'elle allait toucher une autre personne, et elle se redressa avec un sursaut. Son pouvoir, qu'elle avait commencé a rassembler, soudain se retourna contre l'homme qui l'avait 'attaquée' par derrière.

"Hé vous! Qu'est-ce que vous croyez..."

Il n'eut pas le temps d'aller plus loin quand une lumière rouge sang l'enveloppa et en une minute, il s'effondra a terre, inconscient. Alyssa le regarda avec des grands yeux écarquillés et porta une main a sa bouche.

"Je ne voulais pas... Il... Il m'a prise par surprise!..." tenta t'elle d'expliquer aux gardiens de sécurité qui l,avait entourés, trois d'entre eux, avec des regards hargneux et menaçants.

"On ne veux pas de monstre dans votre genre ici, ma petite dame!" Lui dit le premier alors qu'il lui siasissait le bras et serrait. "Je devrait vous faire jeter en prison, ma jolie..."

Alyssa regardait frénétiquement alentour, elle ne voulait pas user de son pouvoir mortel sur les gardes, ils faisaient leur boulot... Elle rencontra le regard d'une autre femme plus loin et le soutint quelques secondes, désespéré.

'Aidez-moi...' Semblait-elle dire avec ses yeux.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Healing Hands... le Ven 10 Juil - 10:04

Kat c'était adosser à une colonne et observait toujours la femme. mais ce qui devait arriver arriva, et un médecin l'interrompis dans son œuvre de charité.

*rien d'étonnant, elle leur fait perdre du fric, et les gents de science détestent ça*


Elle ne bougea pas et vit le médecin s'éclairer d'un halo rouge puis tomber raide.

*ce qu'elle donne elle peut le reprendre donc*

La femme se trouvait en état de choque et ses future patients partirent à toutes jambes encirent des "une mutante" ou encore "c'est la sorcière"

"Je ne voulais pas... Il... Il m'a prise par surprise!..."
* je veut bien te croire*

Kat remarqua une bande de trois gros bras, qui roulaient des mécaniques, se diriger sur l'objet de ses convoitises. Décidément les frontière changent mais pas les hommes.

"On ne veux pas de monstre dans votre genre ici, ma petite dame!"
"Je devrait vous faire jeter en prison, ma jolie..."

Et ils l'empoignèrent, trop heureux de passer pour des héros, et l'amenèrent vers la sortie. Kat devina la suite: prison, jugement foireux, prison sans sursit, vie en taule, viole, meurtre et probablement morte de la femme, sans qu'elle ne sut se qui lui était arriver. Jusque là, tout allait bien; mais le regarde de la femme, désespéré au possible, croisa celui du spectateur qu'elle était, la forcent à devenir actrice de ce drame à la noix des temps modernes.

*je vais être obliger d'intervenir* soupira t elle

Elle se décolla de sa place et arriva entres les gardes, d'un pas leste.

"messieurs messieurs messieurs... êtes vous sur d'avoir vu votre collègue tomber mort ?" dit elle en sortant, encore, une liasse de billet.
"qu'es que tu veux, gamine ?"
"rien, si se n'est de vous dire que vous êtes arriver après l'accident et que par consecant, vous ne vous fiez qu'au cris et hurlements de ses braves gents..." elle fit une pause et tira un billet de la liasse, qu'elle mit dans la pochette du garde qui se trouvait près d'elle " ...ils ne vous ais pas venu à l'idée qu'il s'agissait d'une illusion, touts ses malades délirent, et un rien leur fait peur..." elle recommença l'opération avec le deuxième garde "...qui plus est cette femme est avec moi et je peut de sa bonne fois et la même sur le nom des Leblanc d'Europe, si là vous ne me croyiez pas ..."

Une fois le dernier billet installé, elle poussa la femme dans le dos et la fit sortir des urgences.

"sur ceux, passé une bonne journée messieurs les gardes !!!"

Arrivé dehors, le beau sourire qu'elle s'était collé au visage s'évanouit en moins d'une seconde.

" c'est pathétique, mais l'argent à le même effet par tout, de nos jours"
elle se tourna vers la femme "vous me devez une fière chandelle."

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Healing Hands... le Ven 10 Juil - 16:39

Alyssa savait très bien ce qui lui arriverait si elle tombait dans les griffes de la 'justice' de ce pays pas très très civilisé: elle n'en ressortirais plus jamais et certainement pas intacte! Elle ne voulais pas créer de sacandale, mais ne pouvais certainement pas se laisser faire de la sorte! Sa mission était claire, elle devait continuer a aider et soulager les pauvre malheureux qui peuplaient ce gnre de lieux où l'argent dominait davantage que le désir d'aider autrui.

Elle rassembla son pouvoir et se prépara a s'en servir pour assomer lesmalabars qui avaient prit position autour d'elle et la guidaient vers la porte. Elle allait les assomer et les laisser inconscient, pas les tuer. Ce serait suffisant pour prendre la fuite et s'en aller aussi loin que possible de ce lieux pourri. Elle pourrait recommencer dans une autre partie du pays, se rendre en califormie peut-être... Elle en avait toujours eu envie, de toute manière... New babylon commençait a lui sembler bien trop glauque et inhospitalière.

'C'est maintenant ou jamais...' Pensa-t-ell alorsqu'elle s'apprétait a laisser son pouvoir se libérer.

Mais elle fut stoppée par l'arrivée de l'autre femme qu'elle avait re,arquée plus tôt, et qui stoppa les gardes qui s'apprétaient sans doute a l'emmener a la police pour qu'elle croupisse en prison. Elle leur fit un numér de charme et leur gissa a chacun des billets, mais ce qui surprit le plus Alyssa fut qu'elle soit venue l,aider... Normalement, les gens sont trop effrayés ou egocentriques pour se soucier d'aider une personne en détresse. Elle se laissa entraine dehors sans rechigner et se tourna vers la jeune femme une fois sortis. Elle laissa tomber sa façade dès qu'ils furent dehors, et lui dit qu'ellle avait une dette envers elle, maintenant.

Alyssa hocha la tête et se mordit la lèvre inférieure, pas très joyeuse a l'idée de devoir quelques chose a quelqu'un. Ce n.tait jamais une bonne chose... Et pouvait se retourner contre vous!

"Je sais, et je vous en suis reconnaissante." Répondit-elle néanmoins alors qu'ils s'éloignaient de l'hôpital. "je trouverai un moyen de vous le rendre, croyez moi. Je suis nien consciente de ce que je viens d'éviter grâce a votre intervention..."

Elle s'arréta après un moment et se tourna pour faitre face a la femme. Elle l'étudia un moment et la trouva jeune, plutôt attirante, et sans doute pas complètement honnête, comme tout le monde de nos jours...

"Je m'appelle Alyssa Smith. Puis-je vous demander votre nom?"

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Healing Hands... le Ven 10 Juil - 18:05

"Je m'appelle Alyssa Smith. Puis-je vous demander votre nom?"

"Katherine Leblanc, et je sais très bien comment vous aller me renvoyez l'ascenseur: tu vois... je peut te tutoyer..."
Cela ressemblais plus à une affirmation qu'a une question "je viens de débarquer dans ce pays pourri jusqu'à l'os et j'aimerais bien besoin qu'on m'introduise au uses et coutumes du coins."

Elle lui fit son plus beau sourire et marcha à coté d'elle. Les ruelles qui entouraient l'hôpital étaient peu hospitalières, à tel poins qu'il semblait à Kat que si les patients sortaient vivant des urgences, ils avaient encore plus de chance de mourir dans un coup gorge ou bien de tomber malade à nouveau.

"dit moi, c'est toujours comme ça que ça se passe, quand on aide les gents ? ou c'est juste comme ça pour toi et ton... don... oui, je l'ai remarquer, et c'est pas très discret de soigner les gents au urgences, ou du moins pas très malin (je ne cherche pas à remettre en cause ton intelligence, du tout.), bien que ce sois assurément là qu'on trouve le plus d'âmes en détresses..."


Décidément Kat avait un goût certain pour les tirades (voir les monologues).

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Healing Hands... le Lun 13 Juil - 23:45

Alyssa fut un peu surrise par la tirade de la jeunefe,mme.Elle avait beaucoup de véhémence, apparement, et dans un certain sens c'était rafraichissant. La jeune femme lui sourit en retour et hocha la tête en signe d'approbation quand elle lui demanda si elle pouvait la tutoyer.

"Bien sûr, je n.y vis pas de problèmes. Je suis ravie de vous rencontrer. Je vous en dois une et je rembouses toujours mes dettes..."

Elle l'écouta alors un moment. Donc elle voulait enconnaitre plus surcet endroit charmant? Bien, Alyssa néait pas exactement un guidetouristique mais elle pouvait certainement lui dire certaines choses. Elle commençapar la conduire hors des rues glauques et sombes entourant l'hôpital. Cet endroit étit bien si ele voulait trouer de pauvres âmes en eine a aider, mai pas exactemen pou avoir une conversation civilisée.

Elle marcha dans une ru passante et finalemen arrivèren a un parc qui e trouait quelques rues plus loin.

"Comme ça vous voulez en savoir plus sur ce charmant endroit? Hé bien, je e sas pas trop si je peux vous être réellement urile, mais je vaisssayer. Cette ville est plutôt dangeureuse et difficile a vivre, mai on est mieux nantis que dans certaines autres régions, comme vous pourre le constater si vous voyagez... Je peux te tutoyer aussi? Bien... Tu vex que je te fasse faire le tour de la ville? Ça serait un bon début."

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Healing Hands... le Mar 14 Juil - 10:39

"le tour du proprio ? Excellant idée !"

Kat marcha quelque temps avec sa nouvelle connaissance, quittent les ruelles glauques et humides, pour quelques rues plus ouvertes et plus vivantes. Maintenant, tout les accoutrements, modes de vie et physiques plus ou moins douteux (certain tirait plus sur les animaux qu'autre chose) se côtoyaient et offrait une palette varier d'humains, et, Kat le soupçonnait, moins humains.
Mais étant un cas de diarrhée verbale particulier, la "touriste" ne retint plus sa langue...

" J’ai entendus dire..." commença la jeune fille " qu'il restait un semblant de ... (comment dit on ... inter... seft? flet? ...) ah! Internet, dans NB. Comment fait on plus se le procurer ? Et quel en sont les revers ? Ce n'est pas difficile à imaginer: un telle réseau d'information est forcement sous control stricte... et les individus boivent être exposés à l'espionnage de leurs vies privées et... attend, il y a quelque chose qui pourrait nous permettre de connaître la ville et tout le pays, moyennent une somme rondelette... Reed Richards Holotech si je prononce bien (mon dieu, mon accent est horrible !!!) crois tu qu'on pourrait y accéder depuis ce cyber-bistro (si c'est comme ça qu'on appelle je genre d'endroit, chez moi on a aussi des @cafés)"

N’attendait pas vraiment de réponse, Katherine empoigna Alyssa par le bras et la tira vers le lieu désigner.

~>(Bouiboui louche)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum