Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La finalité de l'affrontement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La finalité de l'affrontement. le Dim 18 Juil - 14:43

[hj pardon pour le lenteur de ma réponse. Love. Ringo.]

Quelque temps avant la nuit qui changea le visage de l'Amérique, un mal plus profond que le Crâne Rouge, plus puissant que Fatalis et plus terrifiant que Hulk arrive aux États-Unis, le vuvuzela. Ce petit instrument, dont il était difficile de moduler le volume du son qui en sortait, avait envahi le futur territoire du Caïd et des autres super-vilains. La libération fût difficile à obtenir mais, et c'est une raison de sa popularité, le Caïd prit la décision difficile et courageuse de rendre ces cornes illégales et de bruler les utilisateurs. Grâce à la force de décision et des troupes du maitre des lieux, plus personne n'osait en utiliser dans le Rice-Eccles Stadium et seul quelques riches collectionneurs, ils étaient rare à ne pas avoir été spolié, en possédaient encore une ou deux.

C'est dans cette arène qu'allait avoir lieu le dernier spectacle mettant en scène le dernier hérité de Magnus, une nouvelle fois. Il avait d'abord été prévu de lâcher le kree, l'arme la puissante du Caïd et le champion de ces lieux, mais il n'avait pas été retrouvé alors l'assassin du père allait devoir tuer le fils.

Tous ces problèmes avait considérablement affaibli le Caïd et il comptait sur la mort d'un de ses concurrents les plus acharnés, de ses mains, pour redorer son blason et raffermir son autorité sur les grattes caisses du royaumes.


"Bienvenue au Rice-Eccles Stadium pour l'exécution publique du descendant du tyran mutant." lança le présentateur.

A ces mots, deux hommes de mains entrèrent dans le stade transportant Maxime Xavier, passablement pré-tabassé, un inhibiteur au cou. Le combat allait être assez rapide et inégal mais le Caïd devait montrer ce qu'il en coutait à ceux qui remettait son autorité en doute, il était pas là pour défendre un quelconque honneur.


"Et pour le combattre, notre seigneur et maître, le Caïd."

Il entra alors par une autre porte, sous les applaudissements de son peuple, armé d'u...

"Bbbbbbvvvvvv"

"Pan."


Un fou, sûrement un disciple de Xavier, avait apporté sa corne sud-africaine et avait prit une balle tiré du centre de l'arène vers ses hauteurs par le Caïd qui n'avait pas perdu ses yeux d'aigle.

"La prochaine balle est pour toi Maxime."

"Ouuuuaaaaaaaaaaais. Qui ne saute pas est un mutant-tant."
hurlèrent les spectateurs.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: La finalité de l'affrontement. le Jeu 22 Juil - 13:37

[hj : Bon je recommence le post comme il a bugué hier. Moi c'est le fantôme de Lenon, John Lenon.]

Le jeune Maxime Xavier avait bien dormi cette nuit, s'étant fait à l'idée qu'il allait mourir il était libéré de tout stress et le fait qu'il n'avait pas dormi ou en tout cas très peu dormi pendant plusieurs jours l'avait beaucoup aidé. Ce matin allait être une pure soirée pour les spectateurs du Rice Eccles Stadium, ils allaient avoir droit à une exécution lâche et ils feraient la fête autour de la dépouille du jeune mutant, tout un programme, le prince aurait aimé y être...mais il y serait en tant que pièce centrale, bien vu !

A l'aube deux mercenaires du nouveau Caîd étaient venus le chercher, armés de battes de baseball mais ils n'avaient pas de balles, ils ont préféré utiliser la tête de MaX. Ils l'avaient tabassé presque à mort profitant de son inhibiteur de pouvoir et du fait que son corps avait été affaibli par les chocs électriques. Saignant de partout, il fut le premier "combattant" à arriver dans le stadium, transporter par ses deux tortionnaires.


"Bande de cons, un jour vous finirez comme moi !"

En écoutant les paroles du commentateur, Xavier se dit qu'il y a quelques années encore il travaillait pour Magnus et il se souvenait d'un combat entre un mutant une dizaine de mutants de classe 3 et un mutant gamma, c'était du grand spectacle, encore mieux que ce qu'on avait pu voir dans l'arène Ultimates à ce que disait Erik. C'est ce même commentateur qui avait commenté le premier match de Quickgold, un mutant bolide qui avait beaucoup impressionné l'héritier à l'époque. C'était le bon temps...

Le mutant vit arriver son némésis, accueilli par le doux son d'une vuvuzela, Maxime venait d'une époque où cette corne n'était pas interdite, elle rythmait d'ailleurs les combats des plus puissants mutants du Domaine, aujourd'hui ceux qui l'utilisaient étaient condamnés à mort et mourraient à la seconde. En voyant l'homme se prendre une balle il se dit qu'il allait bientôt le rejoindre dans le néant mais avant il lança un défi au Caïd :


"Je ne pensais pas que tu oserais te montrer à nouveau ici Fisk ! Hahaha ! En hommage au bon vieux temps, tu peux me laisser faire un discours de condamné à mort s'il te plait ?"

Maxime Erik Xavier, petit-fils de Charles Xavier et fils adoptif d'Erik Lensher alias le mutant Magnéto ne pouvait pas se permettre de mourir comme un chien abandonné, malade et oublié dans une ruelle, pas avec un nom et une ascendance qui prenait plus d'une ligne à écrire, il avait une idée derrière la tête, si le Caïd le laissait parler sa mort ne serait pas vaine et il mourrait en rockstar, laissant tout un héritage derrière lui, si Fisk ne le laissait pas parler alors tant pis, tout le monde l'aura oublié demain après la pure soirée...


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Comme tous bons dictateurs, Magnéto était un excellent orateur et comme ses homologues volubiles il adorai s'écouter et ceux pendant des heures de discours fleuves sans fin. Le Caïd était différent, il parlait avec circoncision... circonscription... à moins que ce soit circonspection... enfin il parlait vite et bien quand il le fallait. MaX semblait quand à lui tenir plus de Magnus que du Caïd, il voulait faire un discours le jour de sa mort ; le Caïd ne pouvait pas laisser faire ça, il ne pouvait pas le laisser se ridiculiser devant le peuple caïdien.

"Si quelqu'un avait vraiment envie de t'écouter tu crois pas que tu aurais un peu plus de partisans que les dix qu'on vient d'exé... qui se sont perdu dans les couloirs... une balle dans le crâne... c'est fou le nombre de balles qui se perdent dans des crânes ces derniers temps."

Afin de galvaniser la foule, le chef des voleurs leva son revolver en or, celui des grandes occasion comme le meur... la juste exécution de la sentence pour trahison et/ou actes de terrorisme, terme largement élargie par la justice du Caïd, envoyer, même accidentellement, de la poussière sur les pompes du maître du crime était un acte de terrorisme.

"MAXIME XAVIER, POUR TENTATIVE DE SÉDITION ET POUR AVOIR FAILLI FAIRE PERDRE BEAUCOUP D'ARGENT A TON MAITRE, TU VAS MOURIR COMME EXEMPLE. PERSONNE N'ESSAYE DE DOUBLER..." hurla-t-il à la foule en délire.

Avant de chuchoter un nom dans l'oreille du condamné. "..........."

Puis dans un geste théatral, il appuya sur la gâchette, visant le crâne du messie mutant.

Voir le profil de l'utilisateur
Le Caïd ne semblait pas décidé à laisser parler son adversaire, sans doute un acte de lâcheté. Ce n'était pas la peine de commencer un discours si c'était pour être interrompu en plein milieu par une balle dans le crâne même si la scène n'en aurait été que plus mélodramatique. Magnéto aussi en son temps aimait les beaux et longs discours théâtraux, il s'en était souvent servi pour berner ses ennemis par le passé...néanmoins les mots n'auraient servi à rien, le message de Maxime était passé à travers ses combats, ses actes de révolte et son ultime sacrifice, en tout cas il l'espérait.

"Qu'il en soit ainsi Caïd, achève-moi." fit-il alors que la foule hurlait.

50 ans s'étaient écoulés et rien n'avait changé : la loi du plus fort était toujours la meilleure et sans les héros les plus forts étaient les vilains, cqfd...

Le Caïd était en train d'annoncer publiquement la mort de son ennemi, il tenait fermement le revolver doré qui avait abattu tant d'ennemis du Royaume, si le prince des flammes n'était pas un terroriste mutant il se serait senti honoré de mourir de la sorte, une exécution publique était déjà un grand cadeau...mais ce qui allait suivre était encore mieux...

Un murmure, un simple chuchotement de maitre des lieux, c'était la pomme empoisonné qu'il venait d'offrir à son pire ennemi, un secret que MaX emporterait dans sa tombe...ou dans la fosse commune. Le black appuya sur la gâchette, la balle se rapprochait peu à peu du crâne du jeune Xavier, les seuls mots qui sortirent de sa bouche furent :

"Alors c'était toi ?"

Dire qu'il l'avait connu avant qu'il ne soit emmené aux camps de New Babylon...mais l'heure n'était plus à la réflexion, l'heure était venu. Une effusion de sang. Le crâne du mutant venait d'être percé par du plomb, il n'allait bientôt plus resté qu'une carcasse vide au centre du stadium.

Mais avant de mourir, MaX eut le temps de revoir toute sa vie défiler devant ses yeux. Sa naissance, ses combats, ses croyances, tout avait été fait dans l'idéologie mutante. Il revoyait sa rencontre avec Ike, sa fuite dans l'Aire de Doom, la mission qu'il avait mené pour Nick Fury avec cet abruti de kree, pour finir il ne lui aurait jamais dit au revoir...

Et là vinrent les regrets, étrangement pour un homme qui avait fait autant de conneries, le petit-fils de Magnus ne regrettait pas grand-chose, tout ce qu'il regrettait c'était de ne pas avoir pu protéger Hope plus longtemps, c'est au bord de la mort qu'il s'était rendu compte de ses véritables sentiments et maintenant il était trop tard, il devenait froid et son âme quittait peu à peu son corps. Hope...pourquoi ne lui avait-il jamais avoué ce qu'il ressentait vraiment ?

Alors que le Caïd jubilait, le jeune homme fermait les yeux et apercevait Erik Lensherr et Charles Xavier qui l'attendaient, il était près à les rejoindre, il souriait même dans la mort. La flamme qui avait brûlé plus de 17 ans s'était éteinte ce jour ensoleillé de l'an de grâce 2059...

THE END...

...OR NOT !

Le Caïd riait, il venait d'anéantir son ennemi le plus dangereux sous les yeux de milliers de spectateurs, il était devenu en un tir l'homme le plus respecté d'Amerika quand soudain...

"Où suis-je ?"

...le corps apparemment sans vie du mutant s'était mis à parler, les cris de la foule se stoppèrent, l'assassin à la fois surpris et terrorisé alors que le cadavre se détachait de son piquet. Nul ici ne se doutait qu'une force bien plus puissante que celle du prince de tous les mutants venait d'être libérée...


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: La finalité de l'affrontement. le Lun 13 Sep - 19:54

Alors que le Caïd triomphai de son ennemie mutant et que la foule acclamait son maître, un homme ne faisait pas la fête... si on peut appeler Ikaris, un homme. Confondre un éternel avec un humain était mal avisé avec beaucoup de la version sublimée de l'humanité pas avec Ikaris, surtout après les cinquante années qu'il avait passé, affaibli, parmi les humains et ce prenant pour l'un d'eux. Mais tout ceci était bien loin, la rencontre successive de deux autres êtres à la puissance inimaginable avait tôt fait de ramener sa puissance passée, il était redevenu le messager des dieux, un être immortel, à la force surhumaine, à la vitesse divine et à la gueule de bois monumentale.

Tandis que la foule s'excitait de façon épileptique sur l'exécution d'un opposant au régime, Ikaris somnolait, avec un mal de crâne à la mesure de sa légende, sur un des fauteuils du Rice Eccles Stadium et plus la foule devenait violente plus son mal de crâne amplifiait comme son profond dégoût pour cette foule éructant sa haine contre une branche déviante de leur espèce. Il aurait voulu faire quelque chose pour sauver cette personne qu'il avait, un jour, considéré comme son ami, son frère d'arme mais ses muscles et son cerveau étaient comme anesthésiés.

Il cru s'évanouir quand le corps sans vie de Maxime s'anima tandis que la foule se figea dans une expression d'incompréhension, de peur et de haine. Elle ne savait plus que penser, d'un côté il y avait la terreur, comment un être, fût-il mutant, pouvait survivre à une balle dans la tête, et de l'autre, il y avait la colère, entretenue par une force mentale puissante, envers un caïd qui par deux fois n'avait pas su se débarrasser d'un seul homme. Le règne mafieux du Caïd ne tenait que grâce à la force et il venait de faire preuve de faiblesse une fois de trop, la foule ne pouvait l'accepter plus longtemps, il leur fallait un nouveau chef. Le maître des lieux l'avait compris mais il avait aussi compris que personne dans cette foule n'oserait le défier, pas tout de suite du moins. Il pensa, réfléchissant à des milliers de choses, tentant de passer outre la panique qui l'envahissait, faisant appel à son esprit cartésien qui l'avait tant aidé par le passé.

Tandis que son ancien maître vidait son chargeur sur le mort-vivant, Ikaris tomba de sa chaise, harassé par la fatigue. Son corps s'épuisait très vite ces derniers temps et sa mémoire comportait trop de blancs, presque autant avant le musellement de l'esprit de Druig. La perte progressive de son énergie était encore plus troublant quand on savait la quantité d'énergie qu'il avait pu engranger ces derniers temps ; comme si il y avait un fantôme dans la machine, comme si une partie était détournée.

Ne voyant personne bouger dans les gradins, le caïd du royaume recula en appelant ses gardes à l'aide...

"Pathétique !"

A ces mots, il ne resta plus qu'une flaque sans forme à la place du grand et du puissant homme qui avait fait tremblé tout un royaume, l'homme qui avait tué un mutant omega de ses propres mains, alors qu'à la place d'Ikaris se trouvai un homme nimbé d'une aura rouge sang et un corps aux cheveux blonds dans le coma.

Dans un mouvement dramatique, Druig vola de sa place au centre de l'arène tandis que la foule était hypnotisé par la force de l'éternel et ses pouvoirs télépathiques.


"Le Caïd est mort ! A genou devant votre nouveau maître !"

Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-eq.actifforum.com

6 Re: La finalité de l'affrontement. le Mar 14 Sep - 11:13

La foule tremblait. Pourquoi tremblait-elle devant ce corps chétif ? L'ancien corps de celui qui remplaçait Maxime Xavier était beaucoup plus imposant et il y aurait eu de quoi trembler en le voyant. La chose ne comprenait pas ce qui se passait mais elle aimait se sentiment qui la parcourait lorsqu'elle faisait régner la terreur. On dirait presque qu'ils étaient en train de voir un fantôme...mais c'était peut-être le cas ? Le véritable habitant de ce corps aurait-il été exilé en enfer et cet esprit arborant une aura démoniaque l'aurait-il remplacé ?

"Toi, misérable humain, dis moi où je me trouve ?"

Tout en prononçant ces mots, la créature se rapprochait du black chauve qui vidait son chargeur sur le cadavre ambulant. IL réfléchissait, un certain temps était passé depuis depuis sa mise en sommeil. Il se souvenait de la fin d'un monde, une apocalypse sans précédent où il avait vu ses ennemis comme ses alliés mourir au combat avant de ne tomber lui-même, précipité dans sa chute par l'homme au marteau...il était ensuite resté coincé dans les limbes jusqu'à aujourd'hui, mais qu'est-ce qui l'en avait fait sortir et pourquoi s'était-il réincarné dans ce corps ?

L'être diabolique n'eut pas le temps de réfléchir plus, un homme à la puissance démesuré venait de réduire à l'état de flaque celui qu'il était en train d'interroger. Celui qui venait de faire preuve d'une force colossale arrivait au centre de l'arène. Cet homme dégageait une aura puissante et le démon aurait bien voulu l'affronter où au moins en savoir plus sur lui...


"Mortel, renseigne moi sur ces lieux et je te laisserais la vie sauve, sinon..."

Dans un sens, il préférait que le puissant mortel choisisse le "sinon", ça lui aurait permis de s'exercer un peu...


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: La finalité de l'affrontement. le Jeu 16 Sep - 11:51

Derrière l'aura rouge sang du nouveau maître des lieux, son corps prenait de plus en plus de constance et plus sa puissance augmentait plus Ikaris s'enfonçait profondément dans le coma des dieux. Son plan de prise de contrôle totale n'aurait jamais pu prendre réellement forme sans l'énergie d'Hypérion et la rencontre avec le Docteur, il avait à chaque fois réussit à mettre de côté de l'énergie cosmique jusqu'à la bourde d'Ike Harris ; utiliser les pouvoirs de Druig pour soigner une amie. Dès lors il pouvait se créer un corps mais il lui fallait attendre le moment propice pour frapper et s'imposer comme futur maître d'Amerika et se venger des darks lords. Tout se passait bien et là c'est le drame...

Tandis que Druig conquérait le cœur et l'esprit de son auditoire, un fou osa l'insulter. Ce fou était l'esprit animant le corps mort de Maxime Xavier. Se retournant de manière dramatique vers cet impudent, il le fixa de toute sa haine, faisant briller de milles feux ses yeux rouges rubis comme s'il voulait le transpercer ou l'incinérer comme son ancienne victime.


"J'ai dit à genoux devant ton nouveau maître. Comme toute les larves rampant sur le sol de New Olympia, je t'ordonnes de ployer devant moi. A genoux devant ton dieu !" dit-il en intensifiant son pouvoir de contrôle mental sur l'esprit dans le corps de Maxime.

Se rendant compte de son erreur, il fît un pas télépathique en arrière ; cet esprit n'était pas humain et un des plus puissant qu'il avait pu rencontrer, il n'arrivera pas à le faire plier par son esprit seul. Il n'avait pas peur, Druig n'a pas peur, mais il lui fallait reconsidérer la situation : il était au meilleur de sa forme avec une bonne réserve d'énergie disponible mais un combat contre ce démon aurait une issue plus qu'incertaine et la victoire serait, pour les deux, une victoire à la pyrrhus.


"Ton corps humain ne doit pas s'être encore à ta présence et j'ai de l'énergie cosmique à revendre alors part ou sinon je te détruit." dit Druig en finissant sa phrase.

Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-eq.actifforum.com
Cet homme au centre du Stadium, lui non plus n'était pas humain, l'énergie qu'il dégageait était semblable à celle du démon, mais elle venait d'un panthéon différent. Mais malgré cela, l'esprit qui habitait maintenant le corps de Maxime Xavier ne s'inclinerait jamais devant lui. Néanmoins cet être étrange avait raison sur un point : l'hôte de la chose ne s'était pas encore complètement habitué à elle, il lui fallait gagner du temps pour se régénérer et maitriser parfaitement ses pouvoirs...

"Qu'est-ce que New Olympia ?"

Le cadavre parlant n'avait posé cette question que pour distraire son ennemi même si une réponse l'aurait intéresse, il en profitait pour charger son énergie et se concentrer afin de faire appel à la Flamme et apprendre le respect à ce faux dieu ! Non...pourquoi la flamme ne venait pas...pourquoi ? Ce corps mort de mortel devait empêcher l'être malfaisant d'accéder à la totalité de ses pouvoirs, il ne pouvait faire apparaitre que des étincelles, ce qu'il fit et ces dernières étaient quand même en train de brûler le stade.

"Un combat maintenant nous détruirait mutuellement. Je vais donc partir."

Il n'avait pas le choix, pour cette fois il devait fuir, se rapprochant lentement de la sortie il réfléchissait à un moyen d'avoir les pleins pouvoirs. Si ce corps seul en était incapable, peut-être qu'une épée comme celle que le Destructeur utilisait autrefois pourrait l'aider ? Et pourquoi ne pas s'allier avec le nouveau maitre des lieux en attendant de s'être fait à ce corps ? S'arrêtant d'un pas net avant d'arriver à la sortie, Maxime Xavier se retourna vers l'homme qui avait réduit en bouillie le black.

"Mais avant de partir je pourrais t'aider à bâtir ton nouvel empire, qu'en penses-tu ?"


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: La finalité de l'affrontement. le Ven 24 Sep - 19:30

Le nouveau darklord d'Amerika n'appréciait pas vraiment qu'un autre que lui détruise ce qui lui appartenait ; il se mit alors à modifier ça et là la structure du stade afin de stopper l'incendie, montrer à son peuple sa mansuétude, après tout il avait suivi un autre maître avant lui, et à son ennemi sa puissance. Peu de personne n'était pas antipathique à Druig et ce cadavre produisant des étincelles n'en faisait pas partie.

"New Olympia ? Eh bien tu te trouves sur notre territoire de New Olympia à partir duquel vos dieux éternels renaîtront." dit-il en regardant fixement le démon.

Druig n'était pas quelqu'un de sanguin, après tout il avait tenu plus de cinquante ans dans l'ombre attendant son heure mais toute cette scène commençait à lui taper sur les nerfs, il trouvait qu'elle s'éternisait et mettait en jeu beaucoup trop de variables incontrôlables et imprévisibles. Puis, comme pour appuyer ce qu'il venait de dire au zombie et entériner la création d'un nouveau royaume amérikain, il se tourna vers la foule en augmentant artificiellement la portée de sa voix grâce à ses pouvoirs sibériens.

"Peuple du Royaume du Caïd, votre maître n'est plus et le nom de votre pays n'a plus lieu d'être, je proclame la naissance de New Olympia. Préparez-vous à accueillir le retour des Dieux !"


Celui qui avait participer à la destruction d'Olympia, la capitale éternel, et au coma divin qui avait touché tous ses semblables, voulait la recréer ici en Amérique... peut-être espérait-il aussi le retour de ses semblables, à ses ordres mais le retour quand même. Avec ses semblables et le Grand Esprit il pourrait alors prendre tout Amerika et détruire sans mal ses ennemis même ce démon du feu.

Il ne fit aucune remarque quand son ennemi avoua sa faiblesse mais sourit quand celui-ci lui proposa un partenariat. Il pesa rapidement le pour et le contre et créa une colonne de pierre qui souleva le corps mutant plus haut dans les airs.

"J'en penses que je ne suis pas né de la dernière pluie, je suis aussi vieux que l'homme et j'ai trahi plus qu'on ne m'a trahi. Faisons en sortes de maintenir cette équilibre qui fait que je suis le plus grand des dieux."

Druig ne voulait pas d'un second dont le corps était l'ennemi de l'ex-Caid, il n'allait pas effectuer un lavage de crâne pan-amerikain pour ça, et qui avouait son envie de le détruire et sa faiblesse dans la même phrase ; il ne voulait pas de cette épée de Damoclès.



Dernière édition par Ivan Druig le Sam 2 Oct - 22:27, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-eq.actifforum.com

10 Re: La finalité de l'affrontement. le Dim 26 Sep - 8:40

Ce dieu, il...non c'était impossible, comment pouvait-il reconstruire le stade brûlé avec une telle facilité ? Le démon de feu se prépara à riposter en cas d'attaque tout en l'écoutant. New Olympia serait donc la terre qui accueillerait le retour des dieux ? Mais de quels dieux parlait-il ? Il y avait tellement de Panthéons, celui des kamis, celui des asgardiens, celui des olympiens...bien sûr !

"Je n'ai eu que très peu de nouvelles de ce monde pendant ces 50 dernières années mais de ce qu'on m'a dit les Olympiens ont été défaits par le Mikaboshi !"


Dans un sens sa remarque n'avait pas tellement de sens, lui aussi faisait partie d'un panthéon déchu et pourtant il était bien là. Son interlocuteur prenait de plus en plus d'assurance par rapport à la foule et il gagnait leur confiance. D'un seul coup le démon prit de l'altitude, se retrouvant sur une colonne de pierre qu'avait crée cette chose...De là il voyait les gens dans le stade et il les dévisageait, toutes ses âmes auraient dû lui appartenir ! En voyant tout ça et suite au refus d'alliance de la part de l'autre, la réaction de l'esprit maléfique réincarné dans le corps de Maxime Xavier fut plus qu'évidente, il était vexé et n'hésita pas à provoquer le maitre de New Olympia.

"Tu avais le choix entre le déshonneur et la guerre, l'ami ! Tu as choisi la guerre et tu auras...une mort lente et douloureuse !"

Le cadavre resta sur la colonne de pierre, immobile, continuant de s'énerver tout seul à cause de cet imprudent de dieu...il lui fallait une solution pour le contrer, une alternative à au retour des dieux, le retour des démons !

"Par Muspelhèim, si New Olympia est la terre où les dieux reviendront alors...New Asgard sera la terre d'accueil des démons !"


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: La finalité de l'affrontement. le Sam 16 Oct - 19:39

Les Olympiens... encore et toujours les Dieux de l'Olympe dont l'existence ne dépendait que du traité aussi ancien que Zeus entre les dieux grecques et les éternels. Ivan n'aimait pas particulièrement les panthéons et celui-ci encore moins, ceux dont l'originalité ne crevait pas des plafonds de créativité. Il n'aimait pas non plus les dieux nordiques, des puissants guerriers devenus des beni oui-oui à bouclettes blondes selon lui et puis il leur reprochait de ne pas vraiment vivre dans le froid sibérien comme lui l'avait fait mais dans une cité en or tout confort se battant dans des ersatz de combats contre des démons, sans grande puissance, qui n'en avait que le nom ; des dieux feignants dont le monarque avait été tué par un esprit de feu mineur. Tout ça pour dire que la remarque de former-maxime avait mit l'éternel sibérien encore plus de travers. Druig leva alors la main ouverte en direction de son nouvel ennemi.

"Les panthéons ne sont qu'un ramassis de faussaires et de menteurs et Druig ne ploie devant aucuns faux dieux." dit-il en refermant petit à petit sa main en synchronie parfaite avec la remontée de la pierre autour des jambes du mort-vivant.

Il fallait que Druig se débarrasse vite de son ennemi avant qu'il ne puisse le contrer, ce qui aurait détruit une bonne partie de New Olympia. La faiblesse du corps du démon paraissait la bonne voie à suivre, il allait comprimer les membres et casser les os.

"Tombeau de pierre !" hurla-t-il tandis que la pierre autour de jambe gauche de Maxime l'écrasa.

Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-eq.actifforum.com

12 Re: La finalité de l'affrontement. le Dim 17 Oct - 23:52

L'Olympien semblait énervé, il semblait également pressé de se débarasser du pauvre démon qui n'avait rien demandé à personne, c'est vrai il avait juste déclaré la guerre ce qui est presque normale pour un démon et ce qui fait partie du quotidien de chaque être vivant en 2059. La pierre commença à compresser et à écraser la jambe gauche du mort-vivant, par chance pour la créature, "Druig" ignorait que la jambe droite du prince des flammes avaient déjà subi beaucoup de dégâts il y a quelques temps et il aurait pu la briser encore plus de manière à paralyser voir à amputer son ennemi. Mais le principal était qu'il ne l'avait pas fait, désespérément, feu Maxime hurlait de douleur en essayant de briser la pierre.

"AAAAAAAAH ! Alors c'est ça ta stratégie ?! Me battre en brisant ce corps misérable ?! C'est pathétique !"

Au risque de perdre un os, le maudit commença à faire fondre la roche grâce aux flammes et sa force fit le reste, la pierre se détruisit, il était libéré et bondit de la colonne pour se diriger vers la sortie. Il avait mal partout, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas ressentit la douleur et ça lui faisait presque du bien. Adressant un regard haineux et un sourire de psychopathe à Druig il fit apparaitre des flammes partout dans le stade dans le but de s'en servir de diversion, il ne faut pas croire que quand on est mort pendant 50 ans on perd tout sens de la stratégie.

"Nous nous reverrons Druig, et lors de l'affrontement final je ne suis pas sûr qu'au moins un de nous d'eux s'en relèvera."

A peine arrivée dans un pays dont il ignorait tout jusqu'au nom le terrible démon s'était fait un nouvel ennemi, et un ennemi de taille... Il quitta le Stadium par la grande porte, les yeux du cadavre de MaX brillant dans la lueur du feu. Tel le phoénix le démon du feu renaissait de ses cendres et il devait se trouver une nouvelle vie, s'adapter à un nouveau monde, à un nouveau corps, à....tous ces changements. Il devait arriver à faire tout ça avant de pouvoir mené une horrible guerre sanglante contre New Olympia, allait-il y arriver ? Vous le découvrirez dans...

Les Chroniques de Maxime Xavier, chapitre 2 : Brad New Death


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum