Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ci-gît Greenwich Village [pv Vanisher]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Greenwich Village, il y a cinquante ans, était l'un des plus beau quartier de Manhattan. Il portait très bien son nom, un vrai petit village à côté de Time Square la bruyante, Greenwich était un véritable village au cœur de New-York, un village où il faisait bon vivre, où le grand-père de Stephen vivait dans son Sanctum Sanctorium. Le saint des saints n'existait plus, rasé par Dormammu aidé de Cauchemar, Baron Blood, Celui qui vit dans les ténèbres, Dracula... il ne restait de cette époque que quelques livres, son grand-père adoptif ayant réussi à sauver ces objets mystiques avec la fille de son maître.

Stephen se demandait encore ce qui l'avait mené à ce lieu, à ce bidonville, ce coupe-gorge... peut-être la nostalgie des histoires de Wong, sûrement une envie de se faire oublier après la journée de folie qu'il venait de vivre. Il avait dû échapper à la police de pensée et à une folle, qui payait certes bien mais avait failli le tuer ou la faire tuer. Il s'approcha d'un terrain vague sur lequel personne n'osait installé sa tente, la légende disait que la femme du président arracherait le cœur de tout ceux qui s'en approchait un peu trop... ce que fît Stephen comme happé par une puissance du passé.

"Je dois avoir des envie suicidaire." dit-il en remettant le col de son manteau.

Voir le profil de l'utilisateur
Peter Ferguson alias le Vanisher avait reçu la mission de la par du S.H.E.I.L.D de trouver un homme avec certaine particularité. Stephen Orini était cet homme. Le S.H.I.E.L.D le soupçonné d'avoir des liens magiques en plus d'être peut être un descendant d'un ex-"héros". Vanisher savait qu'il vivait dans les bas fonds de New Babylone. Alors, il commença à le chercher en secouant quelle que nid d'"insecte". Au bout de trois heures, le fantôme le localisa dans les bidonvilles, près d'un terrain vague interdit aux publiques. C'était une nuit très sombre avec seule lumière un croissant de lune.

Entre deux habitations de fortune, qui faisait un petit passage, un homme apparu comme par magie. Il était habillé d'une veste noire s'arrêtant au niveau de la taille et d'un jean bleu foncé. The Vanisher venait d'apparaître. Il commença à marcher pour sortir de cette "ruelle" infecte. Arrivé à une des artères du bidonville, il regarda sur sa droite et sa gauche. A part des rebuts de la société marchant comme des zombies, il n'y avait personne. Il lança un regard de dégoût à la personne la plus proche puis se dirigea vers le terrain vague qui était à cent mètres plus haut. Il marcha d'un pas lent au milieu de l'artère, toutes les personnes présentes le regarder effrayé et inquiet. Ferguson n'avait aucun signe visible sur lui qui montrait qu'il était du S.H.I.E.L.D. Il avait seulement une plaque et un pistolet semi-automatique à l'intérieur de sa veste, mais les gens savaient qu'un homme comme lui n'était pas là pour de bonne raison.

Ayant enfin atteint le terrain vague avec des restes de murs d'une grande maison, Pete ferma les yeux pour faciliter son instinct extrasensorielle à trouver une personne trop près de ces fondations. Il en trouva une, une seule. Toujours les yeux fermé, il disparut ne laissant aucune trace derrière lui.

Le fantôme réapparut derrière un homme habillé d'un long manteau avec le col relevé. Peter ouvrit les yeux, face à lui se tenait l'homme qu'il cherchait, le docteur Orini. Sûr de lui, il dit :


"Bonjour, Docteur Orini."

Voir le profil de l'utilisateur
Stef' frissonna comme s'il avait eu l'intuition que quelque chose de pas très jolie allait arriver. Il avait ressentit la même sensation avant l'attaque de la police mais il mit cette sensation sur le dos du temps un peu frais de la nuit Babylonienne et serra les bras pour se réchauffer.

Ne s'attendant pas à ce que quelqu'un lui adresse la parole dans cette rue délabrée, il tressaillit à la question de l'agent du S.H.I.E.L.D. Il ne savait que c'était un agent de la pensée unique, sinon il se serait enfui depuis longtemps, mais il n'était pas très à l'aise pour autant bien qu'il fît tout pour que cela ne se voie pas.


"Oui, vous êtes ?"

Voir le profil de l'utilisateur
L'homme au long manteau s'était retourné face au Vanisher. L'agent Ferguson eu raison l'homme en question était bien le Docteur Stephen Orini. Pete eu un sourire. Il baissa la tête vers le sol et se mit à côté d'Orini. Il releva la tête vers le terrain vague en s'adressant au toubib.

"Vous pouvez m'appeler le Vanisher. Ma présence ici a été requise par mes employeurs. Ils m'ont appris que vous possédiez certain don en plus d'être un très bon médecin. Et ils voudraient vous recruter. Il pourrait même vous fournir les connaissances adéquates pour vous améliorer. Des gens avec vos dons son rare, c'est pour ça qu'ils ont besoin de vous."

Vanisher disait la vérité. Le S.H.I.E.L.D voulait bien recruter un homme avec des talents magiques. Seulement, Ferguson ne voulait pas lui préciser que son employeurs n'était autre que le S.H.I.E.L.D. Il ne voulait pas lui préciser aussi que s'il refusait, Vanisher pouvait tout à fait le tuer.



Dernière édition par The Vanisher le Mar 10 Nov - 19:31, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Stephen avait pour crédo de ne pas se mêler d'affaires de supers, il voulait bien soigner les pauvres et les indigents mais se faire remarquer par le Président ou ses ennemies, non merci. Pour vivre heureux, vivons caché. Dans cette société post-apocalyptique, seul les faux-jetons pouvaient espérer vivre de vieillesse. Les rebelles avaient une espérance de vie très courte et les "un peu trop exalté" aussi. Les uns à force de s'opposer au pouvoir en place finissaient une balle dans la tête dans un boubouis louche ou tués lors dans une opération tandis que les autres, un peu trop fidèle pour être honnête, finissaient une balle dans la tête dans les caves du Ministère de l'Amour ou dans leurs bains. Seul ceux qui savaient habilement passer entre les gouttes politiques survivaient à Amerika, en espérant ne pas être agressé en pleine rue, ce qui arrivait assez souvent dans l'utopie présidentielle. Pour ces raisons et tant d'autres Stephen répondit :

"Je ne vois pas de quoi vous voulez parler, je ne suis que docteur, mes seuls dons sont d'ordre médicale. Je ne suis qu'un"

*des meilleurs*

"bon chirurgien. Si vous le voulez bien, je voudrais prendre congé de vous, je veux rentrer avant d'attraper froid."

Voir le profil de l'utilisateur
Le D. Orini refusa la proposition de l'agent Ferguson et niait catégoriquement ses affiliations avec le monde paranormal. Puis il tourna les talons et se dirigea vers les bidonvilles. Vanisher resta debout s'en bouger regardant Orini s'en aller. Lorsqu'il arriva au niveau des habitations, Pete se téléporta entre deux taudis et sorti face à Stephen.

"Il y a une chose que j'aurais peut-être dû vous précisait. Mon employé n'est autre que le S.H.I.E.L.D. Si vous acceptez vous aurez le droit à votre propre loft luxueux en plein centre-ville sans parler des extras. Alors, vous acceptez? Car il me faut une réponse immédiate."

*Vas y refuse on va bien rigoler!*

Voir le profil de l'utilisateur
Stephen fût surpris par le retour impromptu de l'agent de l'ordre, il se doutait bien qu'il ne s'en débarrasserait pas facilement mais comment avait-il fait pour faire ce qu'il avait réussi à faire. Ce Vanisher allait réellement lui causé de gros ennuis, ce dont il s'était rendus compte bien avant qu'il utilise le sigle qui faisait frissonner les habitants un peu sains d'esprit de la zone présidentielle.

*Le SHIELD ? Je suis maudit. Il va falloir la jouer très serrer.*

"D'accord, si le SHIELD ou le président a besoin de mes dons de médecins, je ne peux qu'accepter votre proposition. Mais si c'est pour d'autres dons, je penses que vous allez être très déçus."

La technique de l'autruche, pourquoi pas, c'est ça ou l'attaquer de face... un agent entrainé du SHIELD... mauvaise, très mauvaise idée que Stef' balaya de son esprit.

Voir le profil de l'utilisateur
Orini répondu au Vanisher avec une certaine arrogance tout en le prenant pour imbécile. Chose qui énerva l'agent gouvernemental et il le laissa paraître sur son visage. Ferguson comprit que Stephen Orini ne cracherait pas le morceau et encore moi le suivre bien tranquillement. De toute façon, les ordres de Pete étaient de lui faire seulement une proposition. Si le docteur refusait Peter ne devait pas chercher à l'enrôler de force, mais s'en débarrassait purement et simplement. Et Ferguson n'allait pas se priver pour se débarrasser cet arrogant.

"Bien, si c'est ce que vous voulez alors nous allons devoir nous quitter. Au revoir."

D'un geste rapide et précis accompagné d'un sourire ravageur, l'agent Ferguson dégaina son arme puis tira deux coups de feux en visant le coeur du chirurgien.



Dernière édition par The Vanisher le Ven 6 Nov - 23:22, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
"Au revoir."

Le temps s'arrêta autour de Stephen, après tout se sont ses dernières secondes alors laissons-lui en profiter le plus longtemps possible. Je disais donc le temps s'arrêta autour de Stephen, les balles de l'arme du Vanisher s'approchant inéluctablement du cœur du docteur. C'est à ce moment que de vieux réflexes se révélèrent, des réflexes enfouies tout au fond de son adn mystique. Ses pupilles et ses narines se dilatèrent, ses muscles se contractèrent et le corps fit un bond en arrière assez monumental accompagné d'un éclair de lumière.


"Vashta Dormammu nerada." chuchota le magicien.

Stephen retomba sur ses pieds comme un grand acrobate puis s'étala misérablement, les balles n'avaient pas atteints le cœur mais elles avaient respectivement explosé une épaule et sa hanche. Stephen se mit à hurler comme il n'avait pas hurlé depuis sa naissance.


"Que les flammes de la dimension noire t'incinèrent immonde parasite." dit-il avec morgue.

Cette expérience de mort imminente avait révélé en lui quelques traits de son arrière-grand-mère.

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir tiré ses deux coups de feu, Vanisher vu les lèvres de sa cible remuer. D'une agilité surprenante, il sauta en arrière assez vite pour que les balles n'atteigne aucune parties vitales. Seulement Orini ne fut pas assez rapide pour éviter que les deux projectiles l'atteigne pour finir étalé sur le sol. Peter poussa un petit grognement montrant sa frustration de ne pas avoir tué le chirurgien du premier coup. Profitant de la vulnérabilité de Stephen, Ferguson pointa de nouveau son arme sur lui, mais avant d'appuyer sur la gâchette le sorcier sortit une phrase sans aucun sens pour Peter.

"Hein? Tu débloques mon gars."

Au moment où il commença à presser la détente un genre de symbole rouge feu apparu sous ses pieds. Comme par magie, des flammes sortir de ce symbole entourant et brûlant Ferguson. Il poussa un cri de douleur à cause de la douleur lui faisant lâcher son arme avant de se téléporter.

L'agent gouvernemental réapparut à quelque habitation fortune plus loin. Son pantalon était à moiter en feu. Pete plongea dans une flaque dos et se roula dedans. Le feu s'était éteint, mais le fantôme avait plusieurs brûlures superficiel sur les jambes, les mains et le cou en plus de toute la boue qu'il avait sur lui. Il s'en était sorti seulement grâce à la rapidité de son pouvoir et de sa vivacité. Il se releva puis disparut encore une fois.

Le Vanisher venait de réapparaitre derrière l'homme qui avait causé ses brûlures et il se mit à courir vers lui. Ses jambes lui faisaient mal, mais il n'y faisait pas attention, car pour l'agent Ferguson qu'une chose comptait. Se venger. Et pour cela il devait tuer le docteur Stephen Orini.

Dès qu'il le put, Peter leva son poing et visa avec l'arrière de la tête du médecin prêt à le frapper.



Dernière édition par The Vanisher le Mar 10 Nov - 19:31, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Le corps du sorcier s'étala de tout son long, sans vie, le visage plongé dans une flaque d'eau croupis. Le souffle coupé et le cœur arrêté, l'agent du S.H.I.E.L.D. en avait fini avec le petit-fils du Sorcier Suprême... vraiment ?

*Je suis où ? Et c'est qui ce clochard ?* pensa l'être astral en montrant son corps.

Stephen était fils de sorcière, petit-fils de protecteur magique universel et arrière petit-fils de démon et c’est surtout cette ascendance qui lui avait permit d’expulser son esprit de son corps sans le tuer et non sa maîtrise, qui ferait honte à son grand-père, des arts mystiques.

"Bouhouhou Vanisher, je suis le fantôme des Noël passé, tu as été un mauvais homme et si tu ne change pas, tu mourras seul et détesté." dit le fantôme en espérant faire fuir l’agent du président avant que son corps ne meure pour de vrai.


[Peter ne le voit pas, je me trompes peut-être mais je vois la visibilité du fantôme de Strange comme un choix et un entraînement spécial.]

Voir le profil de l'utilisateur
Vanisher s'arrêta devant le corps du sorcier qui avait essayé de l'incinérer sur place. Il ne bougeait plus. Peter s'apprêtait à lui donner un coup pour le retourner lorsqu'il entendit une voix venant de nulle part s'adressait à lui. Il regarda tout au tour de lui. Rien. A part lui et le corps de Strange. Personne n'était présent pour pouvoir assister au duel des deux métahumains. Tous les parias vivant dans les bidonvilles s'étaient cachés ou alors ils ont fui les lieux vu de quoi le médecin était capable.

"Bouhouhou Vanisher, je suis le fantôme des Noël passé, tu as été un mauvais homme et si tu ne changes pas, tu mourras seul et détesté.".

L'agent Ferguson n'avait pas pris une seconde au sérieux ce que la voix venait de dire, mais les paroles "tu mourras seul et détesté" fit réfléchir le Fantôme. Il leva la tête en l'air les yeux fermés et soupira. Pete repensa à toute sa vie qui n'était pas là plus idéale. Entouré de zone d'ombre, de sang et de mort. Il rabaissa la tête et regarda le corps du chirurgien. Des mimiques de colère lui apparue sur le visage. Le mutant posa un genou par terre oubliant la voix. Attrapa la tête de Strange de façon à lui briser le cou. Puis donna l'ordre à ses bras de le faire. Le Vanisher voulait en finir le plus vite possible et s'en aller d'ici avant qu'il vide sa colère sur les personnes vivantes dans cet endroit malfamé.

Voir le profil de l'utilisateur
Stephen oscillait entre la peur, la colère et l'agacement. Il avait peur de mourir mais cette peur avait en partie disparu quand il avait été libéré de son enveloppe corporel. La colère venait du plus profond de son être, son sang s'était mit à bouillir quand le Vanisher avait essayé pour la première fois de le tuer et sans corps il était devenu un esprit de pur colère. Quand à son agacement, il provenait de la personnalité, de son orgueil, il commençait à trouver louche la persévérance de l'agent gouvernemental.

Il ne lui restait plus beaucoup de solutions pour s'en sortir, faire confiance à son ascendance, aussi étrange ou inconnu fût-elle pour lui elle pourrait encore le secourir, ou alors utiliser sa magie, la solution de raisonner l'agent du S.H.I.E.L.D. étant suicidaire, improbable voir impossible. Pour autant, il n'était pas encore décidé à le tuer pour sauver sa peau, il fallait trouver une autre solution.

"Tordus Fingerus !" lança le fantôme, ce qui eu pour effet de retourner violemment, sans les briser, les doigts de l'agresseur ce qui l'empêcha de mettre son dessein en route.

Cela fait, il empêchait sa mort mais il savait que l'agent à la botte nazi présidentielle trouverait une autre solution pour s'en débarrasser. Il fallait donc l'occuper assez longtemps pour fuir loin, très loin de sa zone d'action. Il en appela donc au démon Agamotto... même si sans l'œil le sort n'aura pas la même puissance, un non-initié devrait se faire berner par l'illusion.

"Ebezenerrrr Scrrrrooge, regarde l'Œil. Agamotto vermum veritas."

Un œil doré de la taille d'un homme apparu alors devant le Vanisher et de cette œil sortit une femme, assez jeune. Elle dit :

"Pourquoi m'as-tu tuer alors que je t'ai donné la vie ?

C'était la mère, morte en couche, du petit Peter.

Voir le profil de l'utilisateur
Le sorcier venait encore de repousser Ferguson alors qu'il était encore dans les vapes par un tour de magie. Vanisher comprit qu'il devait utiliser la ruse pour tuer cet être surhumain. Pendant qu'il cherchait un moyen, un oeil apparu devant lui. Une femme en sortit. Pete ne l'avait jamais vu de sa vie, mais elle avait l'air de le connaitre.

"Pourquoi m'as-tu tuer alors que je t'ai donné la vie ?

Vanisher se releva et commençait à reculer pour s'éloigner de la femme. Il savait très bien que c'était encore un tour d'Orini, mais la présence de la femme le déstabilisé sans même savoir pourquoi. A force de marcher à reculons, Peter trébucha et tomba au sol. Lorsqu'il tomba, il sentit quelque chose de dur sous lui. C'était l'arme à feu que le Vanisher avait fait tombé avant de se faire incinérer sur place.

"V... V... Va t'en!"

Ne savant pas quoi faire, Peter attrapa le pistolet et tira sur la femme.

Voir le profil de l'utilisateur
Les balles traversèrent de part en part la femme, la blessant gravement. Elle s'effondra sous le coup des balles se vidant de son sang sur le sol. A cette acte, l'œil eu un mouvement imperceptible et il ne se passa rien pendant quelques secondes avant que l'artéfact magique ne libère cette fois-ci un homme hurlant de chagrin à la vue de la femme... sa femme. Il s'arrêta subitement de crier pour dire avec un calme désarmant.

"Cela ne te suffisait pas de tuer ta mère une fois ? Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi Peter."

Pendant ce temps-là, L'esprit du sorcier se rapprocha de son corps et il le réintégra tant bien que mal. Il se leva d'un bond avant que son corps lui rappelle ses blessures et lui fît poser un genoux par terre de douleur. Il se releva et commença à se trainer péniblement loin de la scène de combat.

Voir le profil de l'utilisateur
La femme avait l'air d'être vraiment morte même si elle disparue pour laisser place à un homme. Ce dernier lui dit que c'était sa mère et qu'il l'avait tuer encore une fois. Pete ne savait pas quoi penser, il avait toujours cru que sa famille était les Ferguson.

"Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi Peter.

_Pas grand chose, mais moi..."


L'agent Ferguson leva son arme et tira un seul coup de feu vers son vrai père. Après ça le Vanisher disparu, il venait de se téléporter, mais cette fois loin de la cité basse. Laissant Orini saint et sauf.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum