Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cueilleur dans la gueule du loup (Fury)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

hj: on verra plus tard si ce sujet se déroule avant ou après celui d'avec Hyperion et Serval. Je tâche de ne pas y faire allusion en attendant

Après une heure de vol en continu, il put distinguer le clocher de Cedar City of Champions. En ce lieu, Edwyn pouvait se frayer un chemin par voie des airs sans trop rien craindre. En effet, le clocher et quelques toits de maisons rustiques émergés étaient tout ce qu'il restait de cette ville d'autrefois. Pourtant, l'adresse donnée par l'homme borgne métallique était tout ce qu'il y a de plus précis. Le Vautour Chauve se demanda ce que cela pouvait signifier. Y avait-il une ville souterraine ? Des cavernes qui donnaient accès aux anciens bâtiments ? Il était presque sûr que ce n'était pas le cas, pour avoir plus d'une fois utilisé ce lieu comme terrain de chasse. Les voyageurs fatigués voyaient le toit de l'église comme un repère au lointain, et Edwyn n'avait qu'à les cueillir quand ils s'écroulaient de désespoir. La pointe et sa girouette en vue, il s'arrêta dessus pour évaluer s'il y avait quelque nouveauté dans le paysage.

"Un-œil. Montre-toi. Je suis venu à ton invitation. Je suis seul et ne porte que mon armure pour seule arme."

Edwyn avait crié sans trop savoir dans quelle direction l'agent indépendant pouvait avoir des capteurs ou des oreilles. Il pensa qu'il avait été fou ou empli d'ennui pour répondre à cette invitation des plus bizarres.

Voir le profil de l'utilisateur
Après quelques secondes, un homme sortit d'une petite maison à quelques mètres de l'église. Modeste, peu entretenue, l'habitation semblait le parfait exemple de ce que beaucoup d'auteurs avaient décrits dans des récits comme des "sales baraques des bas quartiers", mais qui était fondamentalement la norme ici. Lui-même d'allure crasseuse et sale, l'être était mal rasé, mal habillé, mal nourri vu son poids et sûrement mal élevé.
Il avait une trentaine d'années, un peu de bave à la lèvre et des mains qui ne s'arrêtaient pas de trembler. Il se stoppa juste devant Toomes, et commença à essayer d'articuler quelques mots.

"Nyaaahannahaaaaa..."

Il cracha alors aux pieds d'Edwyn avant de s'approcher un peu.

"Yaaaahaannnhannyaaah."

Il avait tout l'air d'un débile consanguin ; il se laissa tomber sur Toomes, tout son poids s'écroulant sur le corps de l'héritier du Vautour. Celui-ci aurait certainement beaucoup de mal à éviter la chute, mais ce qui le troublerait le plus serait certainement les quelques mots étonnamment censés et parfaitement troublants qu'il entendrait à l'oreille, apparemment murmurés par le débile.

"Arrière de l'église. Maintenant."

Voir le profil de l'utilisateur
"Hey !"

Eddy laissa tomber à côté de lui l'alcoolique, ou handicapé mental sévère. Il devait être drogué, ou bon acteur, car notre vieil homme en harnais entendit clairement ses instructions sans ambiguïté. Il arma ses plumes métalliques, et contourna à pied la tour enterrée de près de deux mètres dans le sol. Avant d'avoir fait le tour du bâtiment religieux en ruines, le Vautour du 21ème siècle usa du reflet sur son équipement métallique, comme d'un périscope ou d'un miroir de coiffeur. Il put voir ce qu'il y avait dans un rayon de 360° sans avoir à avancer ou se retourner.

"Vous n'êtes pas seul ?"

Voir le profil de l'utilisateur
"Quelqu'un a dit un jour qu'un Américain ne sera jamais seul tant qu'il sera en Amérique."

D'un coin sombre de l'église émergea alors l'être étrange qui s'était conduit de façon si étrange avec Toomes quelques minutes auparavant. Même s'il était toujours aussi mal habillé, son aspect avait changé : debout, droit, calme, il semblait désormais bien plus dangereux que débile ; ses yeux luisaient d'une lueur féroce d'intelligence, et ses doigts étaient d'une immobilité quasi-terrifiante.
Il s'approcha sans difficulté d'Edwyn.

"Mais il est mort, aujourd'hui, et son Amérique aussi. Il est temps de vérifier si elle a les capacités d'un Phénix."

Il plongea sa main dans sa poche et lança une pièce à son interlocuteur. Elle était en or.

"Ceci est un centième du montant que je t'offre pour travailler pour moi, Edwyn. Tu ne m'aimes pas, je ne t'aime pas, mais nous avons des adversaires communs et tu as des capacités qui m'intéressent. Ce pays pue, ce gouvernement pue, ces divisions géographiques puent et j'en ai assez de me boucher le nez. Il y a quelques jours, Alchemax a été attaquée à New Babylon et un mouvement sur la radio a été lancé, à propos de Captain America. Tu en as entendu parler ?"

Jake plongea à nouveau sa main dans sa poche, en sortit une cigarette et l'alluma. Il laissa à Toomes le temps de la première bouffée pour répondre avant de reprendre lui-même la parole.

"L'objectif sera de retrouver le bouclier de Captain America et d'autres symboles de l'Âge des Héros. Si le peuple se laisse faire maintenant, c'est parce qu'il a peur de ses dirigeants et croit qu'il ne peut rien contre eux, et parce qu'il n'a plus de héros pour lui montrer la voie. L'attaque d'Alchemax prouve que des gens n'ont pas peur et que les "maîtres" sont faillibles, il faut maintenant redonner foi à la population."

Son regard s'encastra alors dans les yeux du vieil homme, comme pour lui imposer sa volonté.

"Le mot est Révolution, Toomes. Si tu veux le trésor et si tu veux ta liberté et des informations sur Papy Adrian, tu devras m'obéir et devenir un héros."

Voir le profil de l'utilisateur
Toomes vit l'homme qui l'avait bousculé revenir, avec cette fois l'air décidé et cultivé de celui qu'il avait rencontré dans les dunes. Mais ce qu'il disait tenait du mystère pour cet homme de l'éloignement avec la société. Si le Vautour actuel était un parasite, il n'avait jamais tenté de devenir un personnage savant et raffiné. Comme tous les êtres de son espèce, il n'avançait qu'en cercles, et ses cycles se refermeraient bientôt sur lui-même. Son obsession de rapace le menait à de drôles de situations, qui mèneraient à sa mort... Ou à autre chose.

"Je ne comprends pas tes énigmes. Peu de gens doivent pouvoir. Et ils sont sûrement du côté de la barrière contre qui tu te bats."

L'autre lui parla d'une rébellion qui grondait sourdement, dont il pourrait être ou ne pas être l'instigateur.

"Je ne sais pas si tu as remarqué, mais ce costume n'a pas de casque, et moi pas beaucoup plus de relations sociales que d'intérêt pour le Président et ses potes ou ennemis."

Mais ce fut trop quand il proposa de le recruter.

"Mon garçon, je suis un quinquagénaire dans une armure avec un motif de charognard. Même si je t'étais utile - ce qui veut dire que tu pars de bien peu - qu'est-ce qui te fait croire que je quitterais cette routine ?"

Il sourit, en pensant à lui-même. Il venait de relier les points. Comprenant qui avait été ce supposé Captain America. Le pied-tendre cherchait des pourris pour faire le travail d'une icone. Mais à bien y penser, il avait effectivement croisé le chemin d'un être qu'on pouvait qualifier d'icone... voire plus.

"Captain America, hein... Un symbole, ça je comprends. Contre d'autres pièces d'or, j'ai des informations sur un gars qui pourrait lui ressembler. Preneur ?"

Voir le profil de l'utilisateur
"Donne."

Jake ne semblait pas réagir au refus de Toomes. Il avait plongé sa main gauche dans sa poche, usant de l'autre pour fumer calmement.

"Et je te dirais ce que je sais sur le dispositif anti-âge d'Adrian Toomes."

Voir le profil de l'utilisateur
Eddy supportait mal la pression de cette négociation. Il avait tout simplement du mal à s'engager, et comme un poisson hors de l'eau, ou un prédateur aviaire sorti de son cercle de domination et de mort, il s'agitait.

"Bon... Ca, et les pièces, o.k. ? D'accord, bon. Ce mec... Il s'appellerait Ik-quelque chose. Il bosse maintenant pour le Caïd. J'ai entendu un type dire que s'il n'était pas aussi bizarre, il le suivrait immédiatement dans un renversement. Je ne sais pas s'il le prévoit, mais les gars d'en-bas le suivraient... Sauf qu'il est bizarre, comme j'ai dit. Instable. Voilà. Il reste dans l'entourage du gros."

Ce mystère-là l'intéressait fortement. D'autant que le borgne avait laissé entendre qu'il y avait un lien avec Adrian. Edwyn sentait que découvrir les secrets de son grand-père pourrait le maintenir en vie. Car il réalisait à présent, que son mode de vie ne suffisait plus. Tout comme pour lui-même, ça ne pouvait plus être une excuse pour une vie.

"Vous avez quelqu'un sur le coup ?"

Au fond de lui, il espérait encore qu'il n'aurait pas à retourner à New Babylon.

Voir le profil de l'utilisateur
"Oui."

Comme toujours, Jake semblait impénétrable et ne laissait pas aux autres le soin de découvrir s'il disait la vérité ou non. Ici, ce n'était pas le cas : il avait entendu quelques rumeurs sur un certain "Ike", mais était très intéressé par ce que Toomes avait à lui dire. Il était clair qu'il allait avoir besoin de toutes les forces vives, et s'il ne parvenait pas à recruter Edwyn par ses arguments, user de lui pour rencontrer cet être et ainsi l'emmener dans sa croisade pourrait peut-être fonctionner.

"Toi."

Il sortit de sa poche un article de journal jauni par le temps, du Daily Bugle et traitant d'analyses médicales faites sur un certain prisonnier du Raft...Adrian Toomes. Les quelques lignes arrachées au passé mentionnaient le fait qu'un sexagénaire avait un corps de quarante ans grâce au mécanisme de "vampirisation" qu'il avait mis au point, et avec lequel il parvenait à dépasser les limites humaines.
Fury fit un petit sourire en laissant tomber sa cigarette sur le sol.

"J'ai les plans d'Adrian et j'ai le matériel pour recréer son appareil. J'ai besoin d'un agent sachant se déplacer rapidement, être discret et n'être pas trop intégré dans les couches de la société - et ça sera toi. Le trésor est sous l'église, il est à toi quoique tu décides. Tu as maintenant l'information. A toi de décider si tu veux aller au-delà ou non."

Soudainement, il plongea sa main dans une autre proche, en sortit un petit appareil à canon et tira sur son mégot, la désintégrant. Personne ne devrait pouvoir le retrouver, surtout par son ADN.

"Je veux que tu contactes cet Ike pour lui dire que je veux parler avec lui. J'irais même avec toi...et nous commencerons à monter la machine sur le chemin."

Voir le profil de l'utilisateur
Le Vautour venait de quitter ses cercles mortels. Du moins, c'était le premier pas. Il était utile à quelqu'un, il pouvait assouvir une once de curiosité déraisonnable, et il s'apprêtait à user des secrets de son grand-père... Pour augmenter son espérance de vie. Il allait peut-être enfin voir autre chose qu'un homme malade dans le miroir. Mais... Un homme aux mains sales, cela ne changerait pas. En y pensant, le vampirisme était le mode de vie qu'il avait déjà choisi depuis bien longtemps. Désormais, il avait accès à suffisamment de ressources pour penser à autre chose que de subvenir à ses besoins vitaux. Autrement dit, il pouvait arrêter de s'en faire pour sa vie.

"Je devrais être terrorisé. Et je le suis. Ma peau me démange, mes genoux tremblent, mes poumons sont trop petits pour chaque respiration. Mais en même temps, je sens un soulagement. Comment dois-je appeler mon nouveau patron ?"


Ce qu'il disait était vrai, et plus encore. Son visage était agité de tics, mais ses joues étaient étirées dans un sourire qu'il ne se connaissait pas. Seul son appareillage lui permettait d'avoir assez d'aplomb pour tenir debout.

"Maintenant ? Arrête-moi si je me trompe... Mais, le trésor est enfoui et il n'y a pas de pelleteuse. Concernant Ike... Il ne sait pas qui je suis."

Voir le profil de l'utilisateur
"On accède au trésor par la crypte de l'église. La clé se trouve aux mains du prêtre local, qui est assez alcoolique et véreux pour que tu lui la subtilises sans trop de difficultés. Tu peux aller prendre l'argent ou seulement venir en récupérer quand tu en as besoin. Le fait est que s'il n'y a pas de pelleteuse, tu n'as pas non plus de camion pour emmener l'argent : il serait dommage de tout sortir, d'ameuter la ville et de risquer qu'on te pille, non ?"

Un léger sourire apparut sur le visage de Jake.

"Le mieux est de laisser le trésor ici et de revenir avec un gros transporteur. Ou bien de le téléporter. Mon...successeur avait des engins pour faire ça, et c'est encore possible. Si tu travailles bien, je peux faire ça aussi et t'avancer l'argent - pour le moment. Tu me rembourseras par la suite."

Il resta silencieux quelques secondes suite aux dernières paroles de Toomes, réfléchissant aux moyens pour entrer en contact avec cet "Ike". Il sortit de son mutisme avec sa voix qui commençait à être déjà cassée par le tabac.

"Tu lui diras que je t'envoie, ça devrait attiser sa curiosité s'il est quelqu'un de l'Ancien Temps. Tu lui diras que tu viens de Nick Fury."

Le mensonge était-il réel ? Après tout, Jake était une copie de Nick Fury...un clone parfait. Au fond, seul ses deux yeux et son âge le séparaient de l'original, même s'il savait que ça n'était pas tout à fait vrai et qu'ils ne seraient jamais semblables. Ils ne vivraient pas les mêmes choses, malgré leurs réactions semblables. A bien des égards, Jake était plus le fils parfait de Nick Fury que son clone, et ça lui allait bien - car ça légitimait son envie de révolte contre ses ordres et annihilait ses peurs que le "vrai" aurait fait de même. Il voulait être unique, il voulait être un "vrai" et était prêt à se raccrocher à tout pour y croire...même à de telles chimères de vocabulaire.

Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn se sentit un peu bête - non, complètement idiot - face à la réponse de M. Fury. Néanmoins, il fit mine de ne pas être vexé et ne prit que les informations qui l'arrangeaient. Son cœur pour autant ne cessait de battre la chamade. Il n'était pas dépensier, mais commençait à comprendre qu'il ferait mieux d'évoluer.

"Je prendrais bien une avance, oui."


Comme il pouvait se contenter de peu matériellement, il était sûr qu'il pourrait puiser de quoi prendre un casque radio ou un équipement un peu plus antédiluvien en la matière faute de mieux.


"Au fait, Mister Nick, vous êtes conscient que personne ici ne capte le cyberlien ? J'ai pourtant entendu parler de quelqu'un qui cherchait les éléments d'un satellite, du nom de Graymalkin. Les satellites servaient à relayer des informations, c'est ça ?"

Il fit un clin d'oeil à Fury, chose qui n'était pas avant dans son comportement. Dans le même temps, il prenait son élan pour s'envoler, direction Fisk Lake City.

Voir le profil de l'utilisateur
"Prends ça alors."

Jake sortit d'une poche intérieure de sa veste (qui semblait en receler des dizaines) une liasse de billets verts se chiffrant au minimum à deux zéros. Il la lança à Toomes tout en réfléchissant à ses paroles. Graymalkin...il avait déjà entendu parler de ça dans les fichiers de Nick. N'était-ce pas un satellite lancé par une sorte de mutant ? Ou bien un cyborg ? Il avait été terrifié par tous les dispositifs lancés dans l'espace par des savants fous ou des pseudos héros.
De toute façon, ça n'avait pas beaucoup d'importance pour le moment.

"Oui, c'est ça. Qui parlait de ça ? Pour un asocial, tu sembles informé de beaucoup de choses, Edwyn..."

Le doute commençait à s'instiller en lui. Et s'il faisait une erreur en le recrutant ? Et s'il allait trop vite ? Il posa sa main sur son arme dans une de ses poches, prêt à tout. Surtout au tir au pigeon en plein air.

Voir le profil de l'utilisateur
Fury jeta de l'ancien argent dans la direction du Vautour. Celui-ci l'attrapa sans défaillir.

"Entre receleurs, les questions de matériel et les jeux d'alliance sont les seules conversations où on ne promet pas de se trouer... Et encore. Et ça permet de savoir quoi vendre à qui, surtout contre combien."

Edwyn était trop préoccupé à se demander où il allait pouvoir échanger ces reliques pour réaliser qu'il était visé. Il s'envola avec des préoccupations de receleur, alors qu'il s'apprêtait à devenir tout autre chose.

Voir le profil de l'utilisateur
Aussi rapide que son illustre "prédécesseur", Jake sortit son arme, visa et tira sur Toomes. Celui-ci fut touché à la cuisse, l'impact ayant fait mal mais ne l'ayant ni entaillé, ni brisé un quelconque mécanisme de son système. Fury tira une deuxième salve juste au-dessus du crâne d'Edwyn, comme pour lui prouver que le danger était vraiment proche.

"Je suis ton boss maintenant, Edwyn. Je te paye, je te fournis les informations que tu veux. C'est moi qui fixe la fin des rendez-vous, et ça n'est pas encore terminé."

Menaçant toujours de son arme le Vautour, il laissa un petit silence pour indiquer qui commandait réellement avant de reprendre d'une voix encore plus grave.

"Tu reviens dans une heure, ici...ou les schémas de ton grand-père sont brûlés. Je t'attendrai dans l'église, comme ça tu verras où tu devras passer pour ton trésor. Je savais où tu étais et ce que tu faisais avant que tu ne viennes ici, Edwyn. Ne me fais pas de coup fourré ou tu le regretteras - bien plus que ton grand-père."

Il baissa alors son arme, pour clore la conversation. Il était hors de question qu'il se laisse avoir par un sale rapace.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum