Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Au volant d'un Land Rover blanc (Terminé)

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

A quelques kilomètres de Past Pot Creek, 19h51.




Au milieu des déserts des Midlands, un Land Rover Blanc de 2010 roulait à pleine allure. De l'extérieur, le tout terrain faisait un peu vieux avec des rayures et de petits nions. A l'intérieur était entièrement neuf et moderne. Avec un homme, un mutant et une intelligence artificielle à son bord. John Thomas, lui était à la place du mort et Josh Worthington était au volant, suivant les indications du GPS.

Serval avait pris avec lui un sac avec quelques vêtements et des munitions pour ses deux pistolets. Ils avaient tout deux une lampe et un laser vert pour améliorer la visée de Josh de loin.

Josh et Thomas n'avaient pas beaucoup parlé pendant le début du voyage, qui n'avait pas été très mouvementer. A part par une course poursuite avec un dinosaure carnivore, vu sa mâchoire. Cela ne dérangeait pas trop Worthington, mais il commençait à avoir une petite faim.


"Euh, on s'arrête pour manger un morceau?"

Voir le profil de l'utilisateur
Josh semblait plutôt bien conduire, à son aise au volant du land rover. John avait tout prévu pour éviter de s'arrêter.

"non , j'ai tout prévue. "

Des rations d'astronautes , pas mauvais , ultra concentré et surtout pleins de bonnes choses.

[dsl peu d'imagination , mais j'attends un invité surprise.]

Voir le profil de l'utilisateur
Serval était très étonné car il n'avait rien sentit. La nourriture devait être emballé hermétiquement pour qui rien ne soit filtré par l'odorat de Josh.

"Bien, alors vous pouvez me passer une boisson, s'il vous plait." Demanda-t-il en regardant Thomas, vu qu'il n'avait rien en face sur plusieurs mètres.



Dernière édition par Serval le Mer 26 Aoû - 14:24, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

4 L'homme est un loup pour l'homme. le Mer 26 Aoû - 13:11

Pas un seul rapace à l'horizon. Le ciel était dégagé, autant qu'était aseptisée l'atmosphère autour du Land Rover d'un blanc pharmaceutique. Le soleil aveuglant qui réverbérait sur la carrosserie éloignait toute chance d'attaque par un mammifère, qui préfèrent attaquer les proies en bonne santé la nuit. Le véhicule roulait trop vite pour attraper des insectes comme passagers clandestins. Et si ses passagers roulaient à toute berzingue pour arriver à la ville avant la nuit infestée de coyotes, deux types de chasseurs étaient plus qu'attirés par ces conditions : le dinosaure, immense lézard importé de colonie du Pôle Sud, et l'Homme.

Terrifiant tous les pauvres êtres cloués au sol, le Vautour cadrillait son terrain pour en éloigner toute interférence humaine et animale. Il finissait par resserrer ses cercles sur la proie qu'il s'était choisie. Comme les sauriens, il supportait toute l'ampleur de la chaleur. Etant par ailleurs tout à fait humain, il comportait toute la perversité naturelle de son espèce. Etendant ses larges ailes mécaniques à hauteur de ses bras, Edwyn Toomes se jeta sur le SUV. Son objectif, une roue du côté droit. Il voulait éviter au maximum d'endommager les pièces du véhicule. Il saurait ensuite les transporter et les revendre à bon prix. Les types dans l'habitacle l'intéressaient bien peu.

Collision dans 3, 2, 1...

Voir le profil de l'utilisateur
Serval venait de demander un rafraichissement à John Thomas. Lorsqu'il aperçut un genre de grand oiseau vert se mouvoir à une grande vitesse vers l'avant droit du 4X4. Josh eu tout de suite le réflexe de braquer sur la gauche, mais un bruit de métal broyer se fit entendre au niveau de la roue avant.

"Bon Dieu, c'était quoi ça?" Josh se retourna pour regarder par le pare brise arrière. Rien, la créature volante avait disparu. "Ce truc c'est envolé, vite regarder dans quel état est la voiture avant qu'il revienne."

Serval inspectait les alentours sur terre comme au ciel, mais il ne voyait toujours rien. Josh serrait le volant de ses deux mains encore plus fort, se tenant prêt à braquer de nouveau. Or cette fois-ci ce n'était pas pour l'éviter, au contraire. Josh savait très bien que pour se débarrasser de cette menace, elle devait être au sol. Tant qu'elle serait en l'air, elle serait en position de force.

Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux dessinateur de comics sursauta dans la voiture , il y avait longtemps qu'il n'avait pas été dans le feu de l'action. il avait a peine eu le temps de donner la bouteille que quelque chose avait fondu sur la roue de la voiture. Serval lui demanda... non lui ordonna de regarder par la fenêtre pour voir si il y avait des dégats. John s'éxécuta mais avec le sable et la vitesse il avait du mal a voir, selon lui elle semblait légèrement voilée

" C'est un vautour. qui rode pour obtenir sa proie. La roue me semble voilée mais demandons a JARVIS. JARVIS code Stark 14 procédure d'urgence, toutes les ressources disponibles, déconnexion du verrou à distance sur ordre vocale de la canne. Diagnostique d'urgence du véhicule n° 11. Localise le diagnostique sur les roues essieux et toutes parties du train avant du véhicule."

"Bien monsieur. Diagnostique en cours. Les verrous ont été supprimes, tout mes systèmes de repérages sont disponible a bord du véhicule. Le système d'anticipation de trajectoire est activé. L'affichage tête haute sur le pare-brise est activé... La roue as été voilé sur un angle de 2.4° cependant , les dégats premettent totu de même de rouler a environ 145 km/h sans décrocher"

"Merci Jarvis. Monsieur Worthington, si j'arrive a faire descendre notre cher ami, pourriez vous vous en occuper ?"

John attrapa sa canne, et en effleura le pommeau. le métal sembla scintiller.



Il attrapa la canne, elle avait une aura surnaturelle, pointa le pommeau vers le ciel., attendant de pouvoir faire , ... quelque chose. La cane semblait entourer de son aura les doigts du collectionneur , comme pour s'y attacher. Les doigts étaient loin encore du pommeau mais celui-ci s'était modifié. la piére précieuse a l'intérieure n'était plus incarcéré, les lamelles métalliques qui l'entouraient s'étaient a demi retirée. Il attendant avec sa canne comme un chasseur attends le canard dans sa ligne de mire.

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir écorché le véhicule, Edwyn remonta aussi sec en chandelle. Lorsqu'il fut assez haut, il vit qu'il y avait un problème. Le véhicule s'était ralenti un court instant, puis avait repris de plus belle allure. Il reprit un nouvel élan, calculant sa trajectoire. Alors qu'il s'apprêtait à plonger, suivant le véhicule sans aucune difficulté, il aperçut un objet brillant, brandi par l'un des occupants du véhicule. C'était sans doute une arme. Raison de plus, pour s'en emparer. Qu'elle ait peu de valeur ou beaucoup, cela lui importait peu. Mais il devait s'en prémunir, et le meilleur moyen était d'en débarrasser l'utilisateur. Il bondit vers le Land Rover, en un vol oblique, puis poussa le vieil homme pour lui enlever son bâton lumineux. Puis il s'éleva en défonçant du tranchant de l'aile toute la partie avant droite du véhicule, en passant par l'intérieur. Il sentit un choc alors que son épaule percutait le jeune homme. Les plumes métalliques passèrent tout près du visage du passager, celui d'un certain âge. Il poussa ensuite à la force de ses bras, pour renforcer la puissance d'envol de ses ailes harnachées.



Dernière édition par Edwyn Toomes le Lun 31 Aoû - 14:15, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Thomas activa l'IA Jarvis pour diagnostiquer l'état en voiture. Elle répondu que si la voiture maintient une allure de 145 km/h, il n'y aurait pas de problème. Josh corrigea la vitesse puis recommença à scruter de plus belle le ciel à la recherche de l'ennemi. Le dessinateur lui posa la question, que si l'assaillant serait au sol, Serval pourrait s'en occuper... Worthington tourna lentement sa tête vers Thomas, lâcha le volant de la main droite.

*SNIKT*

Josh venait de sortir deux de ses griffes tout en regardant Thomas. Puis son patron se positionna avec sa canne comme un sniper avec son fusil.

*SNAKT*

Serval repositionna ses mains sur le volant à 10h10 comme sur une horloge, toujours en regardant aux tours de lui au cas d'une nouvelle attaque.

Seulement la nouvelle attaque eu lieu directement sur John et la créature volante rentra dans la voiture par la fenêtre ouverte du dessinateur. Le vautour percuta avec son épaule la tête de Worthington. Le mutant était un peu sonné, mais il se ressaisit vite. Là, il découvrit que ce Vautour était un homme chauve d'un certain âge avec un costume vert et des ailes métalliques sous les bras, qui essayait de se sortir du véhicule. Instinctivement, Serval lança des coups de coudes en direction de la tête du vautour.

"Thomas! Vous allez bien?"

Voir le profil de l'utilisateur
[hj : Hyp je ne t'attends pas pour l'instant, mais tu préciseras si j'ai réussi à prendre l'objet et tes actions après ce tour ok?]

Alors qu'il prenait son envol vers l'extérieur, Toomes avait bien senti le contact du jeune type. Le coup qui avait porté au crâne avait été brutal, violent et douloureux. Edwyn poussa un cri suraigu en écho à la souffrance. Mais ce n'était rien comparé aux dégâts subis par son matériel. Tout le haut du harnais avait été touché dans le système de distribution des charges. Rapidement, les épaules du Vautour subirent la pression de son propre poids en l'air. Apparemment, le système à gravitons n'était pas touché, vu qu'il put prendre son vol et sortir de la machine infernale. Il ne put néanmoins pas déployer ses ailes avec la force nécessaire pour détruire la roue à coup sûr, et pourtant il faillit tomber dans les pommes tant l'effort était important.

L'oiseau envolé dans des cris affreux, l'une des portes sévèrement défoncée et l'autre carrément détruite. Toomes volait en tourbillonnant, car le contrôle de l'appareillage lui coûtait une douleur que son vieux corps n'était plus prêt à encaisser.

Voir le profil de l'utilisateur
Très vite, trop vite même , surtout pour un vieillard qui est plus vieux qu'il n'en a l'air. Il n'avait pas eu le temps de réveiller pleinement sa canne, la bête ... non, l'agresseur avait fondu sur lui , et s'était emparé de l'objet sans pourtant réussir a l'ôter des mains du vieillard. Non pas que le vieillard avait beaucoup de force mais que la canne ne voulait pas s'en détacher. et alors que tout s'embrouillait pour ce vieux dessinateur, il se senti comme tiré, d'un seul coup. Il eut tout juste le temps de s'apercevoir qu'il survolait le land rover, accroché au bout de la canne. il était a plusieurs dizaine de mètres et continuait son ascension. Il senti alors une vive douleur a sa joue, quelque chose venait de se réveiller, plusieurs coupure. Tout était trop confus. Le land rover n'avait pas fière allure vue d'en haut , et john n'était pas non plus bien loti, pouvant tomber a tout moment. Son ravisseur semblait hurler. tout était si flou mais dans un effort quasi impossible , john tenta de rapprocher sa main du pommeau de la canne. La technologie dont elle était issue lui conférait une grande résistance ce qui permettait a john de ne pas s'être écrasé sur le sol a presque 100 mètres sous lui.

"De ... DESCENDEZ CALMEMENT... OU NOUS TOMBERONS .... ! "

Cela aurait pu passer pour une pathétique tentative de la part d'un vieux complétement désespère , mais il était presque sur de ce qu'il disait. ses doit était a un millimétrée du pommeau et déjà la lumière s'était intensifiée.

"VOYONS CE QUE ... UNE ÉNERGIE INCONNU DONNERAS SUR VOTRE MATÉRIEL !!!!! "

Voir le profil de l'utilisateur
Les coups de coudes hasardeux donné par Serval donnèrent quelque chose. L'assaillant ailé s'était pris un coup sur la tête suivit d'un cri de douleur. C'est vrai un coude avec une masse osseuse essentiellement composé de métal organique est très dur. Mais d'un coup le vautour décolla arrachant au passage la portière de Josh qui trainait par terre désormais. Emportant la canne de Thomas avec lui ainsi que le dessinateur qui tenait toujours son bien. Serval essaya d'attraper John, mais avec la vitesse accumulait par l'envol, Worthington se prit un genou du dessinateur dans la figure l'éjectant de son siège vers l'extérieur.
Seulement, grâce à sa ceinture sécurité il resta dans la voiture. Avec une vitesse et une agilité surhumaine, le mutant griffu se repositionna sur son siège. Il attrapa le volant puis réajusta la trajectoire de la voiture qui se dirigeait vers la droite. Serval sortit sa tête du véhicule pour voir où était l'homme volant ainsi que son employeur. Thomas était toujours accroché à sa canne. Mais le "vautour" la tenait lui aussi tout en tourbillonnant dans les airs. Thomas n'allait pas tenir longtemps.

"Jarvis. C'est à nous jouer."

Josh braqua vers la gauche, là où aller les deux viels hommes. Il positionna le véhicule sous eux et un peu sur la droite pour avoir un meilleur angle de tirs. Là en moins d'une seconde, Serval plongea sa main à l'intérieur de sa veste, sortit un de ses pistolets puis visa le chauve. Mais une lumière commença à jaillir de la canne de Thomas. A ce moment Josh n'y fit pas attention et tira deux coups de feux sur l'homme ailé.

Voir le profil de l'utilisateur
Le vieillard, suspendu à sa canne brillante, était sans doute la principale raison des douleurs lancinantes du Vautour. Apparemment, les système de répartition des poids étaient même plutôt en bon état, puisqu'il n'avait pas ressenti le poids sur ses bras de l'homme aux cheveux blancs. Mais c'était bel et bien son mal dans le bas du dos qui lui signifiait que ça ne pouvait pas durer plus longtemps. Ça, et la voltige infernale qu'il était bien incapable de contrôler.

"De ... DESCENDEZ CALMEMENT... OU NOUS TOMBERONS .... ! "

Le vieil homme hurlait avec une force certaine pour son âge et la situation. Edwyn lui-même se sentait beaucoup moins d'énergie pour le papotage, même d'urgence.

"Sans blague,... Dégage de là, vieux os !"

Les tourbillons ne cessaient de devenir paniquants. Mais Edwyn ne comptait pas partir comme cela. Il ne tomberait pas ainsi. Il devait se battre pour sa vie. Et l'autre n'avait pas l'air aussi convaincu de leurs chances de s'en sortir, car il proférait des menaces pour le moins suicidaires.

"VOYONS CE QUE ... UNE ÉNERGIE INCONNU DONNERAS SUR VOTRE MATÉRIEL !!!!! "

Une grimace déforma le visage d'Eddy. Il s'apprêtait à vomir une certaine dose de rage envers ce kamikaze lorsque... Deux ricochets de balles se firent entendre. Et la situation finit de s'empirer...

Voir le profil de l'utilisateur
[Désolé de ce mois d''absence]

John exécuta sa menace... il toucha sa canne une fraction de seconde ... et pendant une fraction de seconde, l'emplumé et le vieillard furent éblouis, désorientés, mais bien au de la de ça une voix puissante résonna dans la tête de la volaille. Une voix divine

"LÂCHE MOI ! "

Des images de flammes, des lumiéres , un homme dans une tenue étrange se tenant au milieu , dégageant une puissante aura. puis l'illusion s'arrête , john ne touche plus la canne...

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir tiré sur l'homme volant, la lumière jaillissant de la cannes de Thomas devenu beaucoup trop forte. Éblouissante ainsi Josh. Il rentra instantanément la tête dans le véhicule pour que sa vue redevienne normal. Pendant les clignements d'yeux de Serval, ses cheveux s'hérissèrent, indiquant qu'un phénomène étrange venait de se passer, au-dessus de lui. Worthington rouvrit les yeux la lumière n'était plus là. Sans réfléchir, il pencha la tête de nouveau en dehors du véhicule avec la portière trainant toujours au-sol.

Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Toomes aurait juré qu'il avait senti des flammes lui lécher le visage. Il se toucha frénétiquement le visage, et pourtant aucune brûlure ne semblait s'être manifestée, pas plus qu'une quelconque chaleur sur la peau. Pourtant, il était bel et bien à terre, car la déflagration soudaine, de son et d'image, l'avait poussée à lâcher prise. Il s'était méchamment enfoncé dans le sable sale. Seule, une aile mécanique dépassait. Il avait fini par sortir du sol sablonneux et se touchait maintenant la face sans comprendre.

"Qui es-tu?"

Il se demanda un instant si c'était le même être qui s'était manifesté que celui qu'il avait rencontré dans cette prison technologique du Caïd. C'étaient les mêmes couleurs. Le même côté fantastique.

Mais maintenant, Eddy Toomes se contentait de respirer fort en regardant le véhicule s'en aller, et cherchant le vieillard du regard. A coup sûr, il était tombé lui aussi. Et il ne comptait pas se laisser surprendre par un croulant. Tandis que s'il pouvait le repérer avant l'automobiliste, il pourrait au moins lui voler ce qu'il avait sur lui. En particulier, cette canne. S'il n'était pas déjà en route...

Voir le profil de l'utilisateur
John avait mal partout , mais ses vieux os étaient plus durs qu'ils n'en avaient l'air. Ils ne s'étaient pas brisés durant le crash. Il s'efforça de se redresser, prenant appui sur sa canne, cette dernière s'étant re-verrouillée puis fit face au chauve. Cet homme était aussi infâme physiquement que ses actes.

"quelqu'un que vous n'impressionnez pas crapule ! "

Il enfouit une main dans sa poche tenant un petit boitier

"J'ai encore qurelques surprise en reserve si vous en redemandez ! "

Il bluffait c'était juste un signal de localisation pour le land rover , qui avait discretement activé , mais avec lequel il menaçait maintenant edwyn

Voir le profil de l'utilisateur
Josh cherchait toujours l'homme ailé et John Thomas dans les airs. Lorsqu'un signal sonore venant du tableau de bord résonna.

"La balise de M. Thomas est activé. Elle est à cent mètres au sud du véhicule."

Sur l'écran du GPS, on pouvait voir une cible rectangulaire indiquant Thomas. Juste derrière la flèche verte représentant la voiture.


"Et merde."

Serval, frustré de ne pas avoir deviné qu'ils étaient peut-être tombés, attrapa la portière au sol et la tira de toutes ses forces de façon à ce qu'elle reste bloquer. Puis braqua sur la gauche et tira le frein à main de la voiture. Désormais face à l'endroit indiqué par l'écran, Josh enfonça la pédale d'accélérateur.

D'après le GPS, le dessinateur était juste derrière la dune face au mutant. Toujours roulant de plus en plus vite, il se dirigeait vers la dune. Arrivé sur elle, le Land Rover décolla dans l'air. Dès que l'avant du véhicule se rabaissa, Josh vu l'homme chauve en face de lui. Lorsque la voiture toucha sol, Worthington roula jusqu'en face de l'assaillant, avant de tourner à cent quatre-vingts degré pour percuter avec l'arrière du 4x4 le vieil homme.

Voir le profil de l'utilisateur
Eddy était prêt à faire face au vieux collectionneur. Lorsque celui-ci crut le surprendre, l'emplumé déclencha son appareillage à gravitons à pleine puissance. Ils étaient tous deux si près, que la bulle d'électricité statique créée rendait à cette proximité le moindre grain de sable temporairement aussi agité que dans une tempête et aussi dangereux qu'une lame de rasoir. Evidemment Toomes fit un vol plané, avec l'élégance d'un ballon à l'hélium que l'on lâcherait, comme une impression de ralenti, comme une montgolfière. Juste assez tard pour sentir le véhicule tout-terrain lui passer au-dessus de la tête. Lorsqu'il remarqua la dextérité sauvage du conducteur, il tâcha immédiatement de redescendre au sol pour éviter de se faire de nouveau tirer dessus.

"Je ne demande qu'à voir. Mais d'abord, je vais me mettre à l'abri."

Ses deux ailes se mirent en avant pour soulever une bonne quantité de sable. Puis il inversa son champ répulseur pour appeler à lui les grains de sable. Protégé par son armure, le visage enfoui entre ses ailes, il ne craignait rien. Et certainement pas le véhicule qui leur fonçait dessus.

Voir le profil de l'utilisateur
John n'eut guère le temps de rajouter quoi que ce soit, les événements s'enchainèrent a la vitesse de la lumière:
il fut projeté, serval arriva avec le land rover dans un drôle d'état, il reçu beaucoup de sable, et un grand bang se produisit, et il se retrouva a moitié enseveli par terre, puis ses oreilles se mirent a siffler, et mettez tout ça dans l'ordre que vous voudrez ! La suite , John ne la vit pas immédiatement ...


[John est out pour un ou deux poste ^^ ]

Voir le profil de l'utilisateur
BANG!

Le coffre du tout terrain percuta quelque chose de très dur, suivi du pare-brise arrière qui se brisa. Le Land Rover s'était complètement immobilisé. Serval ne comprit pas ce qui se passa, il était impossible pour que l'homme volant puisse arrêter la voiture à lui tout seule. Surtout à cette vitesse. Josh regarda par le rétroviseur gauche pour savoir ce qui bloqua le 4x4. IL n'en croyait pas ses yeux, une énorme masse de sable était à la place du chauve. Worthington défit sa ceinture puis s'éjecta par la fenêtre en s'appuyant sur le volant et le siège. Au milieu du tas sable en mouvement perpétuelle, on pouvait voir la silhouette d'un genre de vautour. Ca ne pouvait qu'être que l'homme qui l'avait attaqué. Serval renifla l'air pour savoir où se trouvait Thomas et il se retourna vers lui. Il n'avait pas l'air blessé et Josh ne sentait aucune odeur de sang. Il pouvait donc s'occuper de son assaillant s'en problème.

Worthington se mit à courir puis il plongea vers l'homme ailé.
SNIKT

Serval venait de sortir ses quatre griffes, chose qu'il faisait seulement pour tuer son ou ses adversaires pour que personne d'autres ne sache sa nature mutante. Après ça, il engouffra dans le dense nuage de sable, les griffes en avant.



Dernière édition par Serval le Mar 10 Nov - 19:34, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Eddy s'agenouillait, entouré d'une tempête de sable qui se renouvelle en permanence dans une bulle magnétique. En position fœtale, il entendit à peine le bruit métallique émis par le jeune Mutant. Les possibilités de ses gravitons étant limitées, il attendait que l'autre s'approche du champ d'action pour qu'il en paye les conséquences ; il évaluait ses chances de s'en sortir à 50%. Il se demanda un instant s'il ne ferait pas mieux de s'envoler avant d'être trop approché par le jeune loup revanchard. Finalement, il prépara une paire de plumes tranchantes. Sa liberté d'action était limitée, car il était sujet comme toute autre chose au champ magnétique qu'il avait déclenché. Les appendices métalliques dépassaient à peine de l'ensemble, juste assez pour surgir à la gorge de Serval.

Lorsqu'il sentit l'odeur de chair brûlée par le sable corrosif, il bondit et inversa la polarité, pour être porté par l'anti-gravité terrestre. Deux lames de métal vertes vinrent s'envoler droit vers la pomme d'Adam de Serval, encore chaudes d'énergie électrique résiduelle.

"Crève, gamin !"

Il constata avec surprise que celui-ci était un peu plus qu'un gamin normal. Deux lames sortaient de part et d'autre de chacun de ses avant-bras et il guérissait déjà des dégâts du sable qui l'avait rongé.

Voir le profil de l'utilisateur
Serval qui venait de se jeter vers son ennemie. Le sable qui tournoyait tout autour du "vautour" lacérer de façon frénétique la chair du mutant, mais son facteur auto-régénérant réparé presque instantanément ses "égratignures". Le bout des griffes de Josh étaient à quelques centimètres de la tête de son assaillant, seulement Serval fut bloqué par une rangée de lames incrusté étant les "plumes" des ailes du vieux chauve. Les lames étaient plantées dans la gorge, tranchant sa trachée. Planté sur l'aile de l'homme ailé, Worthington rentra les griffes de sa main gauche puis attrapa avec cette main le poignet du chauve. Il se dégagea et des centaines de grain de sable s'infiltrèrent dans la gorge de Serval, mais la blessure commença à se refermer. Entièrement libre de ses mouvements, le mutant griffu tourna le bras du cinquantenaire puis sauta en l'air élançant sa jambe, suivi d'un coup de la pointe du pied dans la tête de son adversaire. Après cela il donna un coup dans l'abdomen du chauve pour se propulser en dehors du nuage de sable. Il tourna sur lui-même, dégaina ses deux armes à feu puis les pointa sur le "rapace" dès qu'il toucha le sol.

Voir le profil de l'utilisateur
Le nuage de sable commençait à se dissiper sous l'effet des changements de polarité. Edwyn suivait une ascension qui ne pouvait être entravée. L'autre malgré tout sembla horrifié moins d'un instant par le fait d'être planté à la gorge. En revanche Ed eut la mauvaise surprise d'être saisi au poignet par une main puissante mais désarmée. Vu son regard, le Mutant était plus vieux que ne l'avait pensé son opposant. La terre s'éloignait de plus en plus vite sous l'effet d'antigravité. Bien que Toomes soit trop affaibli pour se dégager de la poigne qui le gênait affreusement. Il ne put que siffler de douleur quand l'autre lui tordit le bras. Les larmes lui vinrent aux yeux. C'est que le harnais était dur et contondant, même pour son propriétaire.

Il se prit un coup d'estoc de la part du pied du Mutant brun puis carrément un coup à la poitrine. L'autre l'avait lâché. Et tandis qu'il s'élevait, se dirigeant comme toujours dans le soleil pour être impossible à discerner, il remarqua que l'autre avait dégainé deux armes à feu. Bien qu'il soit insensible à la chaleur solaire, les coups qu'il s'était pris se rappelaient à lui tandis qu'il battait des ailes.

Voir le profil de l'utilisateur
Avant même de pouvoir tirer un seul coup de feu, le "vautour" s'envola et disparu dans les airs. La gorge de Serval tranché par l'ennemi se referma en moins de cinq secondes, mais beaucoup de sables s'étaient infiltrés dans sa trachée. Le seul moyen pour son corps de l'expulser était de le faire sortir par les vois buccale. Josh commença à cracher du sable. Chose très désagréable, mais en plus il était frustré de ne pas s'être encore débarrassé de l'homme volant. Il ne faisait que d'utiliser des tours de passe-passes pour s'échapper et revenir. Seulement, le mutant griffu arrivé toujours de lui infliger des dégâts. Le vieux chauve y arrivait aussi, mais Worthington avait un avantage, un facteur auto-régénérant. A ce rythme, ce combat se devra se terminer à l'usure, donc Serval devait être patient, l'une des rares qualités qu'il n'avait pas.

Josh leva la tête vers le ciel et chercha son adversaire. Il avait encore disparu, mais Serval sentait encore son odeur. Il était dans les airs. Josh devait alors attendre qu'il redescende pour qu'il soit à sa porter. Le mutant rengaina ses deux armes à feu et mit ses bras de façon à ce qu'il longe son corps avec les points fermés. Il ferma les yeux laissant place à ses autres sens, prêt à recevoir de nouveau l'homme ailé.

Voir le profil de l'utilisateur
Le quinquagénaire volant avait remarqué le véhicule, abandonné par le Serval. Il changea alors de position, pivotant doucement comme un grand aigle sur l'air chaud, puis, contre le vent, contourna en un cercle large et aussi rapide que possible. Il s'inclina alors, la tête en bas. Une position qui lui donna vite la nausée, mais il n'eut pas le temps de s'en inquiéter. Il avait déjà enclenché le mécanisme inverse de ses gravitons, et il fonçait à toute allure, entraîné par son poids multiplié des dizaines de fois, en direction du Land Rover en piètre état. Il anticipa son freinage pour basculer en un saut périlleux à l'intérieur même de la voiture. Celle-ci démarra sans problèmes. Les hommes décidément, gardaient mal leurs engins en Amérika.

Il remarqua alors ce qui avait été comme un point dans la sable avec l'altitude : le vieux John Thomas lui-même, sans le son et lumière. Affaibli, et apparemment inconscient, le vioc était à une portée de bras de là. Sans se poser plus de questions, Toomes se pencha à travers ce qui avait été une portière, et hissa le vieillard dans la grosse voiture, tandis que le démarrage s'enclenchait.

[hj : je pense qu'il serait opportun que John poste, avant ou après Josh]

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum